Perçu il y a quelques années comme un sauveur, après avoir repris le programme du Logement promotionnel aidé (LPA) de l’ex-entreprise Batigec, déficitaire, le groupe Benhamadi est considéré actuellement comme un «vampire», qui a siphonné tout l’argent des souscripteurs, sans rien réaliser en contrepartie.

Selon des représentants des concernés qui ont saisi le journal El Watan, les travaux des logements à Alger, Constantine, M’sila et Bouira sont à l’arrêt depuis une longue période. Selon leurs affirmations, l’entreprise de réalisation Travocovia, du groupe Benhamadi, s’est avérée défaillante.

«Suite à nos mouvements de protestation organisés à Constantine et à Alger, une réunion a été tenue le mois dernier au siège du ministère de l’Habitat, en présence du PDG de Travocovia, des représentants du ministère, du directeur de la CNL, ainsi que des directeurs du logement d’Alger, Bouira, M’sila et Constantine.

L’objectif était de débattre sérieusement des problèmes qui entravent l’avancement des travaux et de trouver des solutions définitives pour livrer les logements», a déclaré Adlène Belatrache, représentant des souscripteurs aux 1000 logements à Constantine. «Mais nous avons été choqués lorsque le PDG de Travocovia a avoué qu’ils n’ont pas les moyens pour achever les travaux et payer les entreprises sous-traitantes. Cela veut dire que l’entreprise Travocovia est défaillante», poursuit-il.

Il s’est avéré aussi que la même entreprise a des créances de plusieurs milliards de centimes. On saura ainsi qu’elle doit verser 18 milliards aux entreprises engagés dans le projet des 1000 logements à Constantine. Face à cette situation, les acquéreurs ont pris attache, il y a une semaine, avec le PDG du groupe Benhamadi à Bordj Bou Arréridj, pour injecter des financements à Travocovia et relancer les projets.

Selon eux, la rencontre a abouti à des promesses de la part du PDG du groupe pour mobiliser une commission d’enquête, afin d’établir un constat de tous les programmes de l’ex-Batigec. Cette commission sera dépêchée au cours de cette semaine. Rappelons que ce projet, confié à l’ex-société Batigec, a été lancé en 2012 pour réaliser environ 2600 unités dans la wilaya d’Alger, 150 à Bouira, 1000 à M’sila et 1000 à Constantine.

Cette entreprise a été dissoute suite à des difficultés financières. Elle sera rachetée par le groupe Benhamadi en 2015. Depuis, des engagements ont été pris pour achever le projet, sachant que les souscripteurs ont payé toutes les redevances, mais tous les programmes traînent toujours.

Ceci sans parler des graves dépassements évoqués par les souscripteurs. Ces derniers parlent de véritables arnaques et autres menaces et des montants supplémentaires qu’ils ont été sommés de payer illégalement et contrairement à la loi régissant ce type de projets, sinon ils seront rayés de la liste des bénéficiaires.

Source: el Watan du 04/03/2019