Les inscriptions à la nouvelle formule Logement promotionnel aidé (LPA) débuteront, ce mercredi 14 mars, dans les différentes communes de la capitale et plusieurs autres wilayas, a-t-on appris, hier, d’une source fiable du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

Les citoyens désireux s’inscrire à la formule logement promotionnels aidé sont ainsi appelés à déposer, à partir dès  cette échéance sus-évoquée, leurs dossiers au niveau de la commune de leur résidence. Les présidents des APC ont été instruits, à l’effet, de mettre en place les moyens nécessaires pour recevoir les dossiers des demandeurs au niveau local. En effet, les inscriptions à la formule LPA se feront au niveau local, avait déjà informé dans  une déclaration récente le ministre, Abdelwahid Temmar, souligne que le président de l’Assemblée populaire communale est le mieux placé pour connaitre la situation de ses administrés. Cette nouvelle formule de logement qui sera réalisée par des promoteurs immobiliers selon des spécifications techniques et des conditions financières prédéfinies, est destinée aux demandeurs de logement de la classe moyenne, éligiblesà bénéficier de l’aide de l’État. Il convient de rappeler que le programme comprend des appartements de type F2, jusqu’au F5. Il s’agit d’un type d’habitat social destiné à la classe moyenne dont le salaire ne dépasse pas six fois le SNMG.
Le programme de réalisation de 70.000 unités Logements de formule LPA nécessite, selon le ministre, 7.000 promoteurs immobiliers qui seront sélectionnés selon leurs compétences. «Cette formule est le résultat d’une révision de plusieurs programmes «éparpillés» depuis des années, qui ont été, a-t-il dit, recyclés et regroupés en un programme comprenant 70.000 unités » avait encore expliqué M. Temma.
Attendue impatiemment par des milliers de citoyens, cette  nouvelle formule d’acquisition de  logements permet en outre une contribution plus efficiente des autorités locales qui auront la charge de garantir le foncier pour la réalisation de ce programme à travers le territoire national. Il est utile de savoir que les niveaux de l’aide frontale octroyée par l’Etat pour l’accession à la propriété d’un logement promotionnel aidé (LPA), a été fixé à 700.000 DA lorsque le revenu est inférieur ou égal à quatre fois le salaire national minimum garanti. Pour ce qui est du coût, le ministre avait indiqué qu’il est arrêté à 50.000 DA le mètre carré.
«Un coût qui varie selon l’aide de l’Etat et l’importance de la zone où seront construits ces logements, puisque le coût du mètre carré au Sud n’est pas le même qu’à Alger», avait explique le ministre. Concernant les phases de paiement, celles-ci sont restées inchangées dans le nouveau décret.
Le souscripteur à cette formule doit s’acquitter de 20% du prix du logement au lancement des travaux, 15% à l’achèvement des fondations, 35% à l’achèvement des gros œuvres et 25% à l’achèvement des travaux des VRD.
Pour les 5% restants, le souscripteur les versera à la prise de possession de son logement qui lui sera remis avec le certificat de conformité.

Source:Elmoudjahid