Toutes les demandes des postulants à la nouvelle formule du logement promotionnel aidé (LPA) ont été transférées aux daïras respectives. Encore une fois, l’office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d’Oran vient de rappeler tous les postulants que le transfert des demandes a été clôturé, il y a quelques mois. Au total, ce sont 41.381 demandes qui ont été transférées vers les daïras, a indiqué Melle Bakhouche, assistante du DG et chargée de la cellule de communication à l’office. Il s’agit de 27.412 demandes transférées vers la daïra d’Oran, de 1.490 vers la daïra d’Aïn El turck, 889 vers la daïra d’Arzew, 485 vers la daïra de Bethioua, 2.593 demandes vers Es-Sénia, 7027 vers Bir El Djir, 559 vers la daÎra de Boutlélis, 168 demandes vers la daira de Oued Tlélat et 698 demandes vers la daira de Gdyel. Cependant, malgré ce transfert, des dizaines de postulants sont dans le flou total. Ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer face au manque d’informations relatives à la composante de leurs dossiers. Dans les daïras et notamment celle d’Oran, c’est le black-out total. Aucune information n’a filtré et les postulants se retrouvent, encore une fois, livrés à eux-mêmes, et ce, malgré les directives de l’ancien wali d’Oran d’ouvrir des bureaux ou des antennes dans chaque daïra pour que toutes les informations, relatives à cette formule, soient mises à la disposition des demandeurs de logements. Une instruction qui, malheureusement, n’a pas été prise en considération, puisque les postulants sont au même point de départ. Rappelons que le projet prévoit la réalisation de 100 logements à Ain El Truck et 1.300 autres à Douar Belgaid, soit au total 1.400 logements. L’agence foncière a bénéficié d’un quota de 850 logements répartis entre 3 daïras : Oued Tlélat, Es-sénia et Gdyel. La wilaya d’Oran a bénéficié, pour rappel, de 6.500 logements LPA dont une bonne partie du programme sera réalisée à Douar Belgaid et Aïn El Turck. La wilaya avait insisté sur le respect des délais de réalisation et surtout sur l’aménagement d’espaces verts dans chaque cité. De nombreux projets d’équipements dont des groupes scolaires, des antennes de l’état civil, des infrastructures sanitaires de proximité, sont prévus.

 

Source : lequotidien d’oran

Commentaires