n reprenant contact avec El Watan, les représentants des souscripteurs aux 114 logements promotionnels aidés (LPA) implantés à Msiouène, à la périphérie sud-ouest de Skikda, n’ont pas caché leur déception.

«Ces logements, nous les avons payés et nous attendons qu’on nous les livre. On n’en peut plus attendre. On a déjà attendu plus de sept années et il est temps aujourd’hui qu’on nous livre nos biens», affirme l’un des représentants. Le programme lancé en 2013 vient en effet d’être achevé, grâce notamment aux efforts consentis ces dernières semaines par le promoteur, l’OPGI en l’occurrence.

Les réserves retenues ont été levées, le problème de l’assainissement a été réglé, idem pour les bouches d’incendie, la sécurisation du mur de soutènement et le fameux certificat de conformité qui a été finalement établi. «Notre cité est habitable et dispose aujourd’hui de toutes les commodités. Les acquéreurs ont même organisé une grande campagne de volontariat pour planter des dizaines d’arbres.

Pourquoi persiste-t-on à refuser de nous donner nos clés ?» s’interrogent les souscripteurs. Ces derniers sont également revenus sur les multiples démarches entreprises auprès du DG de l’OPGI. «Il nous a fait comprendre qu’il allait en parler au wali et depuis on continue d’attendre», déclare l’un des représentants.

Source : Elwatan du 21.01.2020