D’après le quotidien algérien elwatan du 12.10.2020, De nombreux projets de logement peinent à démarrer dans la wilaya de Boumerdès à cause des lourdeurs bureaucratiques. C’est le cas notamment des programmes LPA/LSP dont une vingtaine peine à démarrer en raison des lenteurs enregistrées pour la délivrance des documents administratifs aux promoteurs.

Il y a quelques jours, des souscripteurs au projet 100 logements LPA de Seghirate (Thénia) ont fustigé l’administration des Domaines, l’accusant d’être à l’origine des retards dans le lancement du chantier. «Le promoteur a déposé son dossier pour l’obtention des actes nécessaires en juillet dernier. Il n’a encore rien obtenu. Cela nous a énormément pénalisés.

Le projet remonte à 2012 et la liste des bénéficiaires a été établie en 2017, mais lui ne veut pas prendre le risque d’entamer les travaux tant qu’il n’a pas régularisé sa situation», dira un postulant. En 2019, la direction des Domaines avait reçu 62 demandes d’actes administratifs relatifs aux programmes LPA/LSP. Elle en a établi deux uniquement, a-t-on précisé dans le bilan de fin d’année. Il a été souligné que 45 dossiers manquaient de documents d’arpentage et de plans d’aménagement.


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site