L’espoir suscité par l’opération de préinscription au programme du logement promotionnel aidé (LPA) tant attendue par les citoyens de la wilaya d’Oran n’a été que d’une courte durée. Les cybercafés de la ville ont été pris d’assaut par des centaines de personnes venues télécharger les demandes au logement LPA. Cependant, a-t-on appris, seule la wilaya d’Alger est concernée par l’opération ouverte le 1er octobre, pour une période s’étalant jusqu’au 30 du même mois en cours. S’agissant de la wilaya d’Oran, elle dispose d’un programme LPA, de l’ordre de 5000 logements, scindé en trois tranches, la première notifiée en 2018 et les deux autres en 2019. Ce quota est réservé aux demandeurs enregistrés en 2018. L’opération d’ouverture du dépôt des dossiers pour le nouveau programme LPA, a été annoncée en 2018, par l’ex wali d’Oran. Des milliers de citoyens, ont alors adressé leurs dossiers de demande, par voie postale, à la daïra de résidence. On notera ainsi pour la daïra d’Oran la réception de plus de 13.000 demandes à Es-Senia, plus de 5000 demandes, à Ain El-Turck, plus de 1400 demandes et à Bethioua, prés de 1000 demandes. La daïra de Oued Tlelat a reçu pour sa part, plus de 600 demandes et Gdyel, 1500 demandes. L’ex wali d’Oran, avait instruit les chefs de daïra de finaliser la confection des listes des bénéficiaires du programme LPA, avant la fin de l’année en cours. Les daïras concernées, sont Oran, Es-Senia, Ain El-Turck, Bethioua, Oued Tlelat et Gdyel. Ainsi la wilaya d’Oran, par le biais de sa direction de logement a annoncé que « la wilaya d’Oran n’est pas concernée par l’opération de préinscription au programme LPA. », « que l’opération se limite à la wilaya d’Alger ». «En prévision de la réalisation du programme de la nouvelle formule LPA à travers toutes les communes d’Alger, un site électronique a été ouvert pour les préinscriptions à ce programme», La wilaya, qui précise que ce site offrira aux souscripteurs un accès continu à tous les aspects de cette formule de logement tout au long de ses différentes phases, s’abstient de donner toute information quant au quota alloué à la capitale. Il en est de même pour le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. En attendant que ces informations soient dévoilées, il est certain que cette nouvelle formule LPA vient remplacer l’ancienne formule du logement social participatif (LSP). Les appartements vont du simple F2 au F5. Le prix des logements varie selon leurs superficies. Un F2, qui ne dépasse pas les 50 m² habitables, est cédé à 2,5 millions de dinars. Devant ces deux poids deux mesures, les citoyens d’Oran interpellent le wali d’Oran pour leur venir en aide pour un quota supplémentaire exemplaire.

Source : Réflexion du 03.10.2019

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site