C’est probablement la fin d’une époque, celle du logement social à Mostaganem. Après l’annonce du directeur général du logement au ministère de l’Habitat de l’abandon progressif des formules sociales et de l’AADL, la wilaya de Mostaganem devrait se désengager progressivement des formules budgétisantes en ce qui concerne la construction des nouveaux logements sociaux, a-t-on appris jeudi d’une source à la direction du logement de la wilaya.

 

La décision de l’abandon progressive du logement social à Mostaganem est motivée, selon la même source, par le manque d’assiettes foncières pour la réalisation des quotas attribués. Parmi toutes les formules d’habitation conçues par l’Etat, le logement social à Mostaganem semble désormais être ‘’freiné‘’ et demeure aujourd’hui confronté à d’insurmontables obstacles. Mostaganem et  certaines communes de la wilaya à l’instar de Sidi Belattar fait déjà face à un flagrant déficit de foncier urbain pour lancer ses  logements sociaux toujours en instance de lieux d’implantation. En ce sens, les autorités locales avaient affirmé que les services de wilaya procédaient à l’enquête foncière sur les assiettes devant abriter les sites pour la réalisation des logements sociaux locatifs accordés par le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville à la capitale. On parle, par exemple, de la dernière distribution de logements qui aura lieu dans la commune de Kheir-Eddine où près de 800 logements devraient être distribués pour la dernière fois en attendant l’amélioration des finances de l’Etat ou le désengagement de celui-ci au profit des wilayas en matière de réalisation des logements sociaux. S’exprimant en marge de la session ordinaire des travaux de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), l’ex-wali avait fait savoir que les services de wilaya avaient déterminé les assiettes foncières nécessaires à la réalisation de logements au titre de la formule LSL, précisant que l’enquête foncière pour vérifier leur conformité se poursuivait, relevant que les  logements sociaux accordés à la wilaya de Mostaganem étaient un quota initial. L’ex-wali avait indiqué que l’enquête foncière porterait à l’avenir sur une plus grande superficie afin de satisfaire aux demandes des citoyens désireux bénéficier de ce programme.

 

Smain : Reflexion
Vendredi 29 Mai 2020