Concernant le quota de 300 logements LPA sous sa nouvelle version, à l’indicatif de l’agence foncière, relevant d’un programme complémentaire LPA notifié en 2018 au compte de la wilaya d’Oran, le même responsable précise que ce quota est réparti sur trois sites de 120, 100 et 80 unités respectivement. Le premier a été injecté au pôle urbain Ahmed Zabana (communément appelé ville nouvelle de Misserghine). Le deuxième, quant à lui, localisé au pôle urbain d’Oued Tlélat, est en phase de choix d’entreprise de réalisation. S’agissant du troisième site, il a été procédé à un changement de site, étant donné que le premier choix au POS de Sidi El-Houari, dans le cadre du projet de ré-urbanisation du périmètre Planteurs-Ras El Aïn, a été abandonné suite à l’avis défavorable de la direction de l’hydraulique au motif qu’il s’agit d’une zone inondable. Le projet a été donc délocalisé vers le nouveau pôle urbain de Misserghine, qui accueillera ainsi les deux tiers (200 unités) du nouveau programme LPA 2018 de l’agence foncière. Eparpillé dans trois endroits assez distants les uns des autres, rareté du foncier oblige, le programme LPA sous sa nouvelle version, à la charge du promoteur public AGERFOR, aurait pu démarrer bien avant s’il était localisé en un seul point. Faute de quoi, l’agence foncière a dû œuvrer sur plusieurs fronts pour lancer d’un seul coup les trois opérations.

Source : Le quotidien d’oran du 17.11.2019