Une opération de tirage au sort, au profit des 125 bénéficiaires du programme de logements de type promotionnel aidé (LPA) a été organisée, avant-hier, dans la commune de Hassi Mefsoukh par les services de l’Office de promotion et de la gestion immobilière (OPGI) d’Oran.

Une occasion pour finaliser le choix des étages et des appartements de cette tranche qui fait partie du quota supplémentaire des 300 logements LPA et dont a bénéficié l’Office en 2015.

Les bénéficiaires aux besoins spécifiques ont été exclus de cette opération qui s’est déroulée selon des sources de l’Office, en toute transparence. Par ailleurs, ce programme a, pour rappel, enregistré un retard flagrant dans sa réalisation et plusieurs réunions ont été tenues afin de relancer le chantier et rassurer les bénéficiaires qui avaient, à maintes reprises, dénoncé le retard dans son lancement. Et ce n’est qu’en 2018, que les travaux ont été entamés après une réunion consacrée spécialement à ce dossier. Les services de la wilaya avaient rassuré les bénéficiaires que toutes les mesures seront prises pour trouver des solutions aux problèmes qui sont à l’origine de ce retard dans la concrétisation de cette tranche et l’ancien wali avait en outre, organisé une sortie sur site pour lancer le projet, en présence des représentants des bénéficiaires, du directeur général adjoint de l’Opgi, du responsable du Logement de l’Opgi et de l’entreprise chargée les travaux.

Le site devant abriter le chantier des 125 logements de type promotionnel aidé LPA, de Hassi Mefsoukh a été désigné à l’entrée de la commune entre Hassi Mefsoukh et Gdyel.

La wilaya d’Oran a bénéficié, pour rappel, de 6.500 logements LPA dont 1.400 ont été confiés à l’Opgi. Le projet dans sa globalité porte sur la réalisation de 1.400 logements répartis entre Belgaïd 1.300 logements LPA et 100 pour Aïn El Turck.

Le quota supplémentaire concerne la localité de Belgaïd où 50 logements seront réalisés, 125 sont prévus à Hassi Mefsoukh.

Le quotidien d’oran du 17.11.2020