Home Actualité du logement en Algérie LPA Algérie IL PRÉVOIT ACTUELLEMENT 70.000 UNITÉS Le programme LPA pourrait être revu à la hausse

IL PRÉVOIT ACTUELLEMENT 70.000 UNITÉS Le programme LPA pourrait être revu à la hausse

IL PRÉVOIT ACTUELLEMENT 70.000 UNITÉS Le programme LPA pourrait être revu à la hausse

Le ministère procèdera prochainement au lancement de la fixation des quotas des wilayas.

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville procèdera prochainement à la fixation des quotas des logements promotionnels aidés (LPA) à travers toutes les wilayas du pays. «Le programme LPA prévoit 70.000 unités et peut être revu à la hausse», avait précisé le ministre du secteur, Abdelwahid Temmar, lors d’une réunion avec la commission de finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN).
Les walis seront informés du quota de logements qui leur est destiné après l’élaboration des listes finales en vue de leur permettre de se lancer dans le parachèvement des démarches relatives à l’attribution des assiettes foncières.
Le ministère s’attelle actuellement à parachever les textes réglementaires encadrant la formule LPA, lesquels seront mis à la disposition des autorités locales et des intervenants pour la lancer sur le terrain.
Le ministre avait annoncé que le «décret exécutif relatif à cette formule sera signé par le gouvernement dans les jours à venir».
Par ailleurs, les Assemblées populaires communales (APC) connaissent un afflux considérable de citoyens venus s’informer sur les conditions leur permettant de bénéficier de cette formule ainsi que ses modes de financement, a-t-on constaté hier, au niveau de plusieurs APC d’Alger. Beaucoup de citoyens misent sur cette formule, notamment la classe moyenne, ceux qui n’ont pu souscrire à d’autres formules et les chômeurs, pour accéder à un logement.
En réponse aux préoccupations des députés lors d’une réunion avec la commission des finances et du budget de l’APN, consacrée au débat autour du projet de règlement budgétaire de 2015, Temmar avait affirmé que cette formule se focalise sur l’organisation de l’aspect financier, à travers le flux des fonds par la Caisse nationale du logement (CNL), afin de préserver les ressources financières devant assurer la poursuite des opérations de réalisation. Le ministre a souligné que cette formule est le résultat d’une révision de plusieurs programmes «éparpillés» depuis des années, qui ont été, a-t-il dit, recyclés et regroupés en un seul programme comprenant 70.000 unités.
Les wilayas avaient transmis, la semaine dernière, à la tutelle les plans cadastraux, exception faite de la wilaya de Tizi Ouzou qui connaît des problèmes fonciers avec des propriétaires terriens privés. Le secteur ne va pas recourir aux terrains agricoles pour couvrir le foncier nécessaire à la réalisation de cette formule, a-t-on assuré.
Dans le Grand Sud, des agglomérations de logements individuels seront réalisées suivant la nature de chaque région, en laissant le choix au responsable local pour l’aspect externe et au bénéficiaire pour l’aménagement interne.
Selon Temmar, le prix sera fixé en fonction de la spécificité de chaque région et le niveau de l’aide accordée par l’Etat, précisant que le prix moyen sera identique à celui de la formule location-vente, à savoir 50.000 DA (5 millions de centimes) le mètre carré, hors prix du foncier. Le montant définitif du LPA sera fixé après la répartition des souscripteurs en quatre zones, chacune regroupant plusieurs wilayas. Celles-ci seront définies dans le cadre d’un décret exécutif en voie de signature. Destiné à la classe moyenne et aux citoyens qui n’ont pu souscrire à d’autres formules, ce procédé s’adresse aux citoyens ayant un revenu mensuel se situant entre zéro et six fois le salaire national minimum garanti (Snmg), à savoir du chômeur au salarié qui perçoit 108.000 DA, ce, pour l’éradication de habitat précaire.

Source:L’expression

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here