La commune d’Oued Tlélat a bénéficié d’un programme de 1.000 logements sociaux, apprend-on de sources proches de la daïra. Une grande partie de ces logements est actuellement en cours de réalisation. Nos sources indiquent que les 1.000 logements sont répartis entre le chef-lieu de commune avec 700 logements, alors que le reste, soit 300 logements, est réparti entre les localités de Toumiat et Mahdia. Toujours dans cette daïra, nos sources signalent que la commune de Tafraoui a aussi bénéficié d’un important programme de 400 logements sociaux. Une première pour cette commune où de nombreux habitants attendent un relogement depuis plusieurs années. Nos interlocuteurs affirment qu’avec la réception de ces logements, la daïra d’Oued Tlélat pourra atténuer la forte demande en logements. Outre la daïra d’Oued Tlélat, il y a lieu de signaler que dans le cadre du quota de logements attribués à la wilaya d’Oran, plus de 1.000 logements sociaux locatifs viennent d’être lancés au niveau de la daïra de Gdyel. Ce programme est réparti entre les communes de la daïra, à savoir Benfréha, Hassi Mefsoukh et Gdyel. Ce programme vient s’ajouter à celui déjà lancé l’année dernière et qui comporte plus de 1.000 logements. En parallèle, au niveau de la daïra de Gdyel, quelque 250 constructions illicites ont été démolies durant ces dernières années, dans les trois communes qui relèvent du chef-lieu de la daïra.

Rappelons, enfin, que plus de 14.000 logements, en suspens au niveau des communes de la wilaya d’Oran, ont été relancés le mois dernier, suite à l’intervention du wali d’Oran. Ce dernier avait annoncé que la relance à Oran des travaux d’une partie du programme de logements sociaux en souffrance relevant de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) est «encourageante». Le wali avait jugé satisfaisant le fait que les chantiers de 14.700 sur un total de 56.700 logements publics locatifs et destinés à la résorption de l’habitat précaire (RHP), dont les ordres de service (ODS) étaient remis depuis 2011, aient été relancés en 20 jours. A l’issue de sa visite d’inspection de chantiers de logements sociaux d’une partie du programme de l’OPGI, il a déclaré : «Il reste maintenant à consolider les chantiers et s’assurer que le démarrage est effectif».

Il s’agit des chantiers de 2.000 unités (LPL) à Aïn El Beïda, 3.000 autres unités à El Kerma, 300 à Boutlélis, 900 à Haï Cheklaoua (Es-Sénia), 2.000 à Hassi Ben Okba, 300 à Benfréha et 200 à Sidi Benyebka. Les projets non encore confiés ou dont la procédure d’appel d’offres et de consultation est lancée doivent être concrétisés par l’engagement des marchés des ordres de service (ODS), avait fait remarquer le chef de l’exécutif de wilaya. Le reste des logements dont les contrats sont signés, soit 5.000 logements de type LPL notifiés (programme 2013) seront lancés, dans une deuxième étape, avait expliqué, pour sa part, le directeur général adjoint de l’OPGI, Mohamed Djebli.

 

Le Quotidien d’Oran


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site