Tous les programmes de logements publics locatifs (social), de la daïra de Bethioua (Bethioua, Aïn El-Bia et Mers El-Hadjadj), seront réceptionnés et remis à leurs bénéficiaires avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris de sources proches de la daïra. il s’agit de 1.000 unités de type logement public locatif (social) dont 400 au niveau de la commune de Bethioua, 300 à Ain El Bia et 300 à Mers el Hadjadj. Les commissions chargées des enquêtes sociales sont à pied d’œuvre. L’étude des dossiers des postulants est prévue le mois de mai prochain. La commission de logement de la daïra aura pour mission d’étudier et trier les dossiers pour n’en garder que les postulants méritants. Il est à noter que les conditions d’éligibilité à un logement social ont été revues pour permettre aux couches moyennes de postuler à cette formule. Le plafond de salaire exigé pour prétendre à un logement social a été rehaussé de 12.000 dinars à 24.000 dinars.

L’ancienneté de la demande et le nombre d’enfants figurent parmi les conditions exigées.

La wilaya d’Oran a connu une grande dynamique dans la lutte contre l’habitat précaire, notamment durant les quatre dernières années. Dans ce cadre, près de 35.000 familles ont été relogées depuis juin 2014. A titre d’exemple, l’année 2018 a connu la distribution de quelque 20.000 logements tous types confondus. Aussi, au courant de cette nouvelle année, près de 20.000 unités seront distribuées dont 10.000 logements AADL, 8.000 LPL. La dernière opération remonte au mois de décembre, à la localité de Sidi El bachir où 1600 familles ont été relogées dans de nouveaux appartements.

Cette opération a permis la récupération de 22 hectares après la résorption de l’habitat précaire. Cette assiette foncière de Sidi Bachir sera exploitée pour un projet de réalisation de 2.000 logements dont a bénéficié la wilaya, lors de la visite effectuée dernièrement par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, de même qu’un programme supplémentaire de 500 logements publics locatifs (LPL).

Source: le Quotidien d’Oran du 10/03/2019



Commentaires