Des dizaines de bénéficiaires des 80 logements sociaux de la commune de Dirah (sud de Bouira), ont protesté, hier, devant le siège de la wilaya, dans le but de réclamer l’attribution de leurs biens qu’ils attendent depuis plus d’une année. Ainsi, c’est aux alentours de 9h qu’environ une centaine de jeunes et moins jeunes, s’est rassemblés devant cette institution, pour demander des “éclaircissements”, quant au retard pris dans l’affectation de leurs logements. “Cela fait des mois qu’on attend qu’on nous donne nos clefs ! Notre patience a atteint ses limites, nous voulons des explications”, dira un manifestant. Pour d’autres protestataires, “le chef de daïra fuit devant ses responsabilités”. “On se demande pourquoi ce commis de l’État maintient le flou et l’opacité autour de ces logements ? S’il a quelque chose à cacher, qu’il le dise clairement”, s’interrogent-ils. Ces bénéficiaires sont visiblement remontés contre ce qu’ils ont qualifié de “fausses promesses des autorités publiques”. Selon nos interlocuteurs, le P/APC de Dirah et le chef de daïra de Sour El-Ghozlane se renvoient la balle en justifiant ce retard par l’étude des recours. “Je veux bien croire que les autorités ne veulent léser personne et c’est tout à leur honneur. Néanmoins, une année pour étudier une dizaine de cas, je trouve que c’est largement exagéré”, explique-t-il. De son côté, le maire de Dirah, M. Naïl, a affirmé que ces retards sont liés aux travaux de VRD et autres canalisation d’assainissement. “Il n’y a aucune crainte à avoir à ce sujet. Les bénéficiaires auront leurs logements une fois les travaux achevés”, a-t-il assuré. Selon cet édile, ces travaux qui sont en cours depuis le mois de juillet dernier avancent bien et devraient être finalisés dans les prochaines semaines.

Source: Liberté Algérie du 08/01/2019



Commentaires