Des demandeurs de logements sociaux, bénéficiaires de décisions de pré-affectation mais toujours pas relogés, s’impatientent. Ainsi, des dizaines d’entre ces derniers ont pratiquement assiégé hier le cabinet du wali pour réclamer l’affichage de la dernière liste qui se fait vraiment désirer, disent-ils. Et d’ajouter que cette fameuse liste compte plus de 2.000 noms. « On commence à se demander si elle existe vraiment », disent sur un air sceptique les concernés. « Et, ajoutent-ils dans ce sens, de douter que les décisions de pré-affectation que nous avons toujours en poche représentent quelque chose. En effet, beaucoup d’entre nous s’interrogent si elles ne sont pas de simples chimères, faites pour nous faire patienter indéfiniment. Sinon, ajoutent-ils, comment comprendre que les annonces des dates d’affichage des trois ou quatre listes précédentes ont été grosso modo respectées, tandis que cette dernière est constamment reportée ».

« Le wali en personne, dira l’un d’eux, avait au début de cette année annoncé la date de son affichage, pour d’abord le mois de février, puis mars, avril et juin après. La dernière fois, le 5 juillet, le wali a encore déclaré que la liste sera affichée dans deux ou trois semaines. C’est vraiment à perdre son sens d’orientation et se jouer carrément de nos nerfs, qui n’en peuvent plus de supporter tous ces ajournements, qui par la force des choses ont perdu de leur sens », lancent-ils dépités. « Aussi, nous nous sommes résolus à tenir ce rassemblement ici pour réclamer d’être intégrés dans cette dernière liste et ce, dans le cas bien évidemment où elle existe réellement », disent les concernés. Reçus au cabinet du wali, les protestataires ont été rassurés que la liste existe bel et bien, les invitant à un peu plus de patience et bientôt ils pourront le constater eux-mêmes.

Source : Le quotidien d’oran du 09.07.2019