Les demandeurs de logements sociaux de la daïra de Constantine sont sur des charbons ardents.

Attendue depuis plusieurs mois, la liste préliminaire des bénéficiaires de logements sociaux locatifs sera affichée aujourd’hui, selon des sources concordantes. On l’attendait déjà hier cette fameuse liste, les autorités locales ayant annoncé il y a quelques semaines de cela que l’affichage des noms des bénéficiaires de logements sociaux devrait avoir lieu le 25 janvier, mais le suspense est toujours de mise. L’affichage est, normalement, prévu pour aujourd’hui, en tout cas, la liste est ficelée et ne reste que son affichage dans les lieux publics, indique-t-on. Constituée de 3.000 bénéficiaires préliminaires, sélectionnés parmi ceux qui ont effectué les dépôts de demandes de logement entre 1991 et 2006, cette liste devrait absorber d’une façon considérable la pression sur la demande de logement au niveau du chef-lieu de wilaya. Un chef-lieu longtemps ignoré par les différentes opérations de distribution de logements qui ont touché l’année passée presque la totalité des daïras, à l’exception de celle de Constantine. Les autorités locales ont, en cela, concentré tous les efforts au programme «résorption de l’habitat précaire» (RHP), dont le bilan dépasse les 5.000 habitants évacués des bidonvilles qui ceinturent la ville des ponts. Et cet avènement de la distribution des logements sociaux arrive tout juste après la distribution des bons d’évacuation en faveur des familles logées dans des sites d’habitats précaires au niveau du centre-ville dont la vieille ville. On aura, ainsi, atténué la pression d’une manière significative sur ce dossier qui constituait un gros souci pour les responsables locaux, notamment relativement au risque de troubles qu’il véhiculait. «La demande est largement satisfaite, surtout avec le récent relogement des familles de la Casbah et de Souika, là où se trouve recensée une forte proportion de demandeurs de logements sociaux. On espère, donc, que cet affichage de la liste préliminaire des bénéficiaires de logements sociaux au niveau de la daïra de Constantine ne provoque pas trop de remous, d’autant que le nombre de 3.000 bénéficiaires est assez important pour toucher tous les nécessiteux», a estimé, hier, un officier de police. Toute la question est justement là, saura-t-on toucher la majorité des nécessiteux sans faire dans le passe-droit ? Le logement est disponible par milliers d’unités, l’Etat ne manque pas de lancer programme sur programme (18.000 logements sociaux locatifs sont inscrits au programme 2010/2014 pour la wilaya de Constantine) pour régler cette crise de logement qui nous colle à la peau, mais le résultat est comme si l’on donnait un coup d’épée dans l’eau.

La colère accompagne toujours l’affichage des listes de bénéficiaires de logements sociaux, à cause surtout d’une distribution décriée et souvent jugée inéquitable par un citoyen qui, lui-même, n’est pas au- dessus de tout soupçon.

Pour l’exemple, on a bien vu des couples divorcer lors de récentes opérations de relogements pour obtenir deux logements distincts et revenir après vivre sous le même toit, bien sûr après avoir vendu le second appartement

Le quotidien d’Oran