L’APC de Benfreha relevant de la daïra de Gdyel n’arrive plus à gérer le dossier du logement. Pour 300 logements sociaux plus de 7.000 demandes ont été déposées. Les élus locaux espèrent obtenir un quota supplémentaire pour pallier les insuffisances et prendre en charge les doléances de la population en matière de logements. C’est en effet, l’une des préoccupations posées, à l’heure actuelle, par plusieurs communes de la wilaya et dont la demande dépasse largement l’offre d’où l’urgence d’instaurer un programme supplémentaire en matière d’habitat. La commune de Benfreha, dans le nombre d’habitants ne cesse de se croître, ces dernières années, nécessite un quota supplémentaire de logements sociaux et aussi d’aide à l’habitat rural.

Au courant du mois de mars, quelque 624 logements dont 324 logements CNEP Immo et 300 logements de type public locatif LPL ont été distribués ; dans les communes de Gdyel et Benfreha. Ces deux projets étaient à l’arrêt et ont enregistré plusieurs années de retard, notamment en ce qui concerne les travaux de voirie et réseaux divers (VRD). Un problème qui a été réglé après qu’un budget nécessaire à l’achèvement de toutes les opérations d’aménagement et de viabilisation a été débloqué par les pouvoirs publics. Une commission composée de l’adjoint du directeur de la Conservation foncière, des chefs de services de la CNEP et de la Caisse nationale du logement, des représentants de l’AADL, celui de la direction du Logement, les chefs de divisions à la daïra d’Arzew, Gdyel et Boutlélis et présidée par le chargé du logement au cabinet du wali avait été installée, en octobre dernier, afin de se pencher sur les préoccupations des souscripteurs des projets dont la tranche des 320 logements CNEP-Immo à Arzew, le quota des 324 CNEP-Immo de Gdyel, les 288 CNEP-Immo de Sidi Benyebka et 270 logements CNEP-Immo de Misserghine. Cette commission devait étudier toutes les contraintes qui ont retardé l’étude des dossiers des bénéficiaires de ce programme et devait, également, cerner toutes les insuffisances pour les adresser, par la suite, de la CNEP à la CNL. La wilaya d’Oran a bénéficié d’un quota supplémentaire de plus de 2.700 logements, toutes formules confondues. Ce programme ambitieux prévoit un quota de 2.000 logements sociaux lesquels ayant pour objectif l’éradication de l’habitat précaire et également destinés aux occupants du vieux bâti. Une tranche de 500 logements de type AADL et le reste soit un important quota pour le rural.

En axant sur l’importance de ces projets d’habitat, le wali d’Oran, M. Mouloud Chérifi a souligné lors d’une rencontre avec la presse que la wilaya a bénéficié durant les 4 derniers quinquennats de plus de 170.000 unités, toutes formules confondues.

Source: le Quotidien d’Oran du 02/04/2019

Commentaires