Le ministre du Logement et de l’Urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Taboun, a annoncé la réduction de la valeur de la première partie, qui sera contribué par les souscripteurs de logement public à la moitié du montant spécifié précédemment, estimé à 100 millions de centimes, ce qui signifie que les souscripteurs seront obligés de payer 50 millions seulement, en attendant la confirmation de la décision, cette semaine, par la Fondation nationale pour la promotion immobilière.

Par ailleurs, Taboun a souligné que les projets résidentiels de format public ont été lancé dans plusieurs wilayas, et plusieurs accords ont été conclus avec les partenaires de l’étroit existant qui a été adopté et mandaté de l’achèvement de cette formule dans le cadre de complexes intégrés, le ministre qui était invité, samedi, dans l’émission ” l’invité de rédaction de la chaîne 3 de la radio, a noté que 41200 dossiers ont été étudiés selon cette formule résidentielle, dont 23 000 dossiers à Alger, et 33 000 dossiers qui répondaient aux conditions spécifiées ont été acceptés, dont 16 380 inscrits à Alger, tandis que 8 000 souscripteurs ont été exclus, expliquant que les algériens vivant à l’étranger, n’étaient pas concernés.

 

Echourouk