L’affichage des listes de bénéficiaires des logements sociaux constitue un véritable casse-tête pour les gestionnaires des collectivités locales, dans la wilaya d’Oran, car souvent confrontés au problème de l’inadéquation entre l’offre et la demande.

A ce titre et selon des sources proches de la wilaya, plus de 3.000 logement répartis entre 6 communes, n’ont toujours pas été distribués. Il s’agit de programmes achevés, pour certaines communes, il y a plus de 6 ou 7 ans.

Selon nos sources, le retards dans l’affichage des listes ne fait qu’accentuer la pression sur les services chargés de l’attribution de ces logements, car au fil des ans le nombre de demandeurs ne fait qu’augmenter. A ce titre, nos interlocuteurs signalent que le nombre de demandes déposées dans certaines communes dépasse de très loin le nombre d’unités proposées à la distribution. A Ain El Bia, la commune a bénéficié de 300 logements pour plus de 7.000 demandeurs, Mers El Hadjadj 300 logements pour près de 2.000 demandes, Es Senia plus de 12.000 demandes pour 700 logements sociaux, Gdyel 500 unités pour près de 8.000 demandes, tout comme d’autres communes à l’instar de Misserghine, Béthioua où les programmes réalisés sont loin de répondre à la forte demande. Selon nos sources, le wali d’Oran, M Cherifi Mouloud, a instruit les chefs de daïra et les maires des communes retardataires, concernés pour procéder à l’affichage des listes des bénéficiaires, dans les plus brefs délais. La décision du wali vise à accélérer le processus d’attribution de ce quota de logements, dans les plus brefs délais, selon nos interlocuteurs. A ce titre et conformément à cette directive, certaines communes concernées par le programme et qui ont finalisé leurs listes, procéderont à l’affichage des listes au courant des tout prochains jours. D’autres communes, à l’image de Hassi Benokba, Oued Tlelat et Boufatis, ont déjà affiché la liste des bénéficiaires. Outre le logement social, l’affichage des listes des bénéficiaires des logements de la formule dite ‘à points’ pose, aussi, d’énormes problèmes. Le mois de septembre dernier, un communiqué de la wilaya d’Oran, avait indiqué que les listes des bénéficiaires de 6.800 logements sociaux, répartis à travers quelques daïras de la wilaya d’Oran, seront affichées à partir du mois d’octobre. Ces bénéficiaires sont des demandeurs de logements dans le cadre de la formule dite ‘à points’. La wilaya d’Oran a recensé plus de 80.000 demandes de logements sociaux dans le cadre de cette formule. Pour évaluer la situation et connaître les vrais besoins, pour une éventuelle prise en charge de ces demandeurs, plusieurs mesures ont été prises. Dans ce sens une commission de wilaya a été installée pour évaluer et étudier les dossiers. Dans le même cadre « des commissions composées des chefs de daïra et des présidents des APC et autres services concernés, ont lancé des opérations de contrôle et de mise à jour de dossiers. Les postulants seront convoqués au fur et à mesure, pour actualiser leurs dossiers. En effet, des dizaines de mal-logés de plusieurs quartiers de la ville d’Oran attendent, depuis plus de 2 décennies, un logement de ce type. Ils ont organisé plusieurs sit-in de protestation devant le siège de la wilaya d’Oran. Il s’agit de demandeurs de logements qui ont déposé des demandes, auprès des services de l’OPGI, depuis plus de 2 décennies mais qui n’ont toujours pas bénéficié d’un logement. Certains affirment avoir déposé leurs dossiers depuis 1975.

Source: le Quotidien d’Oran du 09/04/2019