Les autorités de la wilaya ont distribué, dans la journée du jeudi, 302 logements du type public locatif (LPL) au profit de bénéficiaires venus des deux communes du sud de la wilaya, à savoir la commune de Aïn Rich et celle de Djebel Messaâd, toutes deux relevant de la daïra de Aïn El Melh.
La cérémonie de la remise des clés organisée au siège de la wilaya, a connu aussi la remise des décisions de lots de terrain à bâtir au profit de 628 citoyens résidents dans les communes de Sidi Hadjeresse, Ben Serour et Ain Rich. A cette occasion, le wali de M’sila a voulu revenir sur les manifestations tenues la semaine passée devant le siège de la wilaya en vue de tranquilliser les bénéficiaires des 1 262 logements de M’sila, dont les listes ont été affichées au mois de février dernier.
A ce sujet, M. Brahim Ouchen, wali de M’sila a parlé du retard de la remise des clés. C’est une opération qui demande du temps et des examens approfondis des dossiers pour faire face au trafic des documents administratifs des dossiers déposés et des dépassements enregistrés. Le wali a fait savoir qu’une commission composée de 11 brigades a été installée en vue de passer à la loupe et contrôler  tout dossier, notamment après les recours déposés. Il dira à cet effet, «des bénéficiaries ayant triché et trafiquer leurs documents administratifs. Ces équipes sont à pied d’œuvre depuis le mois de mai jusqu’à ce jour et ont procédé à l’étude de 11 000 dossiers pour découvrir plus de 250 dépassements. Ces équipes de vérification et de contrôle sont passées à la deuxième étape qui consiste à enquêter sur 500 personnes parmi les 1 262 bénéficiaires ayant été affichés avant de suspendre la liste par le premier responsable de la wilaya suite aux débordements enregistrés dans la ville, à l’époque par les citoyens», avant d’ajouter qu’«on doit laisser ces équipes travailler sans la moindre pression, pour ne pas se tromper une seconde fois comme ça a été le cas au temps des précédentes éditions», a-t-il ajouté, pour que «le logement soit attribué à celui qui le mérite en toute transparence», a-t-il conclu.
A. Laïdi

Source : Le soir d’algérie du 15.09.2019