A l’arrêt depuis plus de deux années, près de 600 logements répartis sur trois communes seront relancés, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la wilaya. Selon ces mêmes sources, le wali d’Oran vient d’instruire les services concernés pour le lancement de cet important programme de logements sociaux. Lors de la réunion consacrée au secteur de l’habitat, tenue il y a une vingtaine de jours, le chef de l’exécutif a ordonné le lancement des projets de logements en attente tels que les programmes de 350 logements sociaux à Misserghine, 80 logements à Aïn El Kerma et 150 logements dans la commune d’El Ançor. Selon la cellule de communication de la wilaya, le wali a réaffirmé aux responsables concernés son implication personnelle dans le contrôle et le suivi de tous ces projets qui enregistrent un retard dans la réalisation. D’un autre côté il a tenu à confirmer qu’il n’y avait aucun problème ni de financement ni de paiement de redevances financières aux entreprises chargées de la réalisation.

Depuis quelques années, la wilaya d’Oran a connu une grande dynamique dans la lutte contre l’habitat précaire et la distribution de logements sociaux notamment depuis 2013. Dans ce cadre, près de 35.000 familles ont été relogées à ce jour à Oran. Dans la continuité de ce programme, près de 17.000 logements publics locatifs (sociaux) sont cours de réalisation. Une grande partie de ce programme sera attribuée à leurs bénéficiaires avant la fin de l’année prochaine, a indiqué le directeur de l’office de la gestion et de la promotion immobilière (OPGI) lors de cette même réunion présidée par le wali en présence de tous les responsables de ce dossier. Selon un communiqué de la wilaya d’Oran, le directeur de l’OPGI a affirmé dans ce contexte que 10.700 logements sociaux sont en cours de réalisation au niveau du pôle urbain Oued Tlélat dont 700 unités destinées aux habitants de cette commune et dont les travaux seront achevés en mars 2020, alors que les 10.000 restants seront distribués dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. Parmi ces logements, 8.000 unités seront distribuées en 2020 sur trois phases à savoir 3.000 unités à la fin mars, 2.500 unités seront distribués à la fin mai et 2.500 en juillet de la même année. Ces sites sont équipés d’établissements scolaires des trois cycles et d’une sûreté urbaine.

Le directeur de l’OPGI a ajouté que 2.000 logements du même type sont à l’arrêt, suite à la résiliation du contrat avec l’entreprise de réalisation. Le projet sera scindé en plusieurs lots et attribué à d’autres entrepreneurs pour accélérer la cadence des travaux, a-t-il souligné. Le projet des 1.201 logements destinés aux habitants du site dit « Batimate Taliane » sera achevé fin mars 2020. Deux entreprises ont été chargées des travaux de viabilisation (VRD). Trois établissements scolaires seront réalisés au niveau de ce site.

Le quotidien d’oran du 12.02.2020