Depuis quelques années, le secteur du logement connaît une bonne dynamique à Oran. De nombreux projets sont en cours de réalisation à Oran, notamment dans le cadre de la formule sociale ‘’Logement public locatif». Dans ce cadre, pas moins de 1.200 unités de cette formule sont en cours de réalisation au niveau de la commune de Sidi Benyebka. Le secrétaire général de cette collectivité a indiqué sur les ondes de la radio locale que trois programmes sont en cours de réalisation. Il s’agit de 200 logements pour le premier, 288 logements pour le second et 800 logements pour le troisième. Les deux premiers programmes sont achevés à 100% alors que les 800 unités sont en cours de viabilisation (voirie et réseaux divers). Le programme de 800 logements est destiné aux citoyens de la commune d’Oran dans le cadre de la lutte contre l’habitat précaire. Le même responsable a ajouté que ces programmes seront achevés fin 2019. En 2018, une enveloppe budgétaire de près de 525 millions de dinars a été débloquée par la direction de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction de la wilaya d’Oran pour la concrétisation des travaux de voirie, d’installation de réseaux d’alimentation en eau potable et d’assainissement (VRD) au niveau de 7 projets de réalisation de 6.200 logements de type public locatif (social), répartis entre les communes de Benfréha, Béthioua, Misserghine, El Ançor, Bousfer et Bir El Djir. Les autorités locales ont maintes fois insisté sur la cadence des travaux au niveau des projets de réalisation afin de les attribuer à leurs bénéficiaires. La wilaya d’Oran a connu une grande dynamique dans la lutte contre l’habitat précaire, notamment depuis 2013.

Elle dispose de 25.000 logements sociaux en cours de construction. Le relogement se fera au fur et à mesure de la réception des nouvelles habitations. Cette offre sera attribuée aux demandeurs de ce type de logements par les différentes commissions locales chargées de l’étude des dossiers. Aussi, dans ce cadre, près de 34.000 familles ont été relogées depuis juin 2014 à Oran. Toutefois, un nombre de demandeurs de logement n’ayant pas figuré parmi les bénéficiaires étaient déçus. Dans ce cadre, une commission a été installée au niveau des communes et des daïras pour recevoir les recours. Cette opération suivra les procédures légales qui offrent après affichage des listes des bénéficiaires, aux citoyens s’estimant lésés, la possibilité d’introduire des recours auprès de la commission ad hoc. Mais il demeure que les nombreuses familles exclues ou récalcitrantes aux décisions d’attribution constituent un véritable casse-tête chinois pour les autorités. Pour la seule daïra d’Oran, plus de 80.000 demandes de logements sociaux dans le cadre de la formule dite « à points » ont été recensées. Certains affirment avoir déposé leurs dossiers depuis 1975. Dans ce sens, une commission de wilaya a été installée pour étudier les dossiers. Pour rappel, durant les deux dernières décennies, la wilaya a bénéficié de plus de 170.000 logements, toutes formules confondues, dont plus de 99.000 unités livrées tandis que 71.000 autres sont en cours de réalisation.

Source : Le quotidien d’oran