Après une longue attente, 200 familles mallogées dans la commune de Oued Tlelat ont, enfin, bénéficié de logements décents. Selon un communiqué de l’Office de la promotion et de la gestion immobilière (OPGI), quelque 200 familles ont reçu, en fin de semaine, les clés de leur nouveaux appartements, de type socio-locatif. Ces familles détentrices de décisions de pré-affectation ont bénéficié de nouveaux logements, dans la localité de Mahdia, dépendant de la commune de Oued Tlelat. Ces logements offrent à leurs bénéficiaires toutes les commodités. Aucun incident n’a été signalé lors de l’opération qui s’inscrit dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire et vient en application des directives du wali d’Oran. Les bénéficiaires ont exprimé leur satisfaction après l’affichage, affirmant qu’ils vivaient dans des conditions déplorables, marquées essentiellement, par la précarité et qu’ils attendaient, avec impatiente, la distribution de ces logements. Toutefois, nombre de demandeurs de logements n’ayant pas figuré parmi les bénéficiaires avaient exprimé leur mécontentement.

La wilaya d’Oran a connu une grande dynamique dans la lutte contre l’habitat précaire, notamment durant les quatre dernières années. Dans ce cadre, près de 35.000 familles ont été relogées depuis juin 2014.

A titre d’exemple, l’année 2018, a connu la distribution de quelque 20.000 logements, tous types confondus. De même qu’au courant de cette année, près de 20.000 unités seront distribuées dont 10.000 logements AADL, 8.000 LPL.

La dernière opération remonte au mois de décembre, à la localité de Sidi El Bachir où 1.600 familles ont été relogées dans de nouveaux appartements. Cette opération a permis la récupération de 22 ha, après la résorption de l’habitat précaire. Cette assiette foncière de Sidi Bachir sera exploitée pour un projet de réalisation de 2.000 logements dont a bénéficié la wilaya, lors de la visite effectuée, dernièrement, par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, de même qu’un programme supplémentaire de 500 logements publics locatifs (LPL).

Source: le Quotidien d’Oran du 30/03/2019

Commentaires