Comme promis par les responsables de la daïra de Yellel, suite au blocage dernièrement du trafic ferroviaire par les postulants au logement social, les listes des 478 logements sociaux érigés dans la ville de Sidi Messaoud ont été placardées au niveau des murs extérieurs de certaines écoles primaires. L’événement a suscité une vive colère et de nombreux postulants mécontents ont envahi le siège de la daïra pour exprimer leur refus de ces listes avant d’être dispersés par les forces de l’ordre qui constituaient un important dispositif sécuritaire dépêché pour la circonstance. Cela n’a pas empêché les contestataires de se rendre encore une fois sur la voie ferrée pour bloquer le trafic ferroviaire. Ils ont affirmé que les listes sont entachées d’irrégularités et demandent à Mme le wali de les annuler purement et simplement et de diligenter une commission d’enquête.

Un habitant dira: «je n’arrive pas à comprendre comment ont été ficelées ces listes tellement elles comprennent des noms qui ne devaient pas être retenus, c’est vraiment absurde de voir certains figurer sur les listes alors qu’ils devaient bénéficier d’aides rurales et non de logement social». Nous exigeons l’affichage des listes avec les photos des bénéficiaires pour voir plus clair».

En début d’après-midi, le chef de daïra continuait de recevoir les mécontents et les autres bloquaient toujours la voie ferrée. Du pain sur la planche pour les autorités de la wilaya.

Source : Le quotidien d’oran du 27.06.2019