Le siège de la daïra a été, hier, de bon matin, placé sous un important dispositif de sécurité. Les échos recueillis sur les lieux font état d’éventuelles réactions des demandeurs de logements sociaux. En effet, a-t-on appris, pas moins de 1.300 logements devaient être distribués, ce 18 février, à l’occasion de la Journée du Chahid. Finalement, au chef-lieu de la wilaya aucun logement social n’a été attribué, au grand dam des demandeurs éligibles à ce type de logement qui s’élèvent à plus de 20.000 dossiers. Donc, c’est au moins 18.700 familles qui devront attendre l’achèvement d’un programme qui accuse un retard flagrant. Pour les 1.300 logements prévus à la distribution, nous indique une source d’information, le nombre n’est pas livré par les entreprises de construction dans son intégralité. Ceci dit, la daïra s’est retrouvée devant un véritable dilemme, pourtant les directeurs du Logement et celui de l’OPGI, a souligné notre source d’information, se sont engagés devant l’ex- wali avant sa mutation, pour la date du 18 février. Il faudra, encore patienter, plus de 2 mois avant la livraison de l’ensemble des logements pour lesquels ces responsables se sont engagés. Une véritable bombe à retardement qui se retrouve, entre les mains du nouveau wali. A noter que même les logements à caractère social, destinés à la résorption de l’habitat précaire, ne seront pas distribués durant les prochains jours, faute de réalisation aux délais prévus. A cela s’ajoute une problématique administrative relative à une autorisation du ministère de l’Habitat qui vraisemblablement, n’est pas encore disponible. On ne saura pas si le nouveau wali, suivra la feuille de route de son prédécesseur, ou s’il préfère prévaloir un autre comportement qui le laisse respecter la réglementation en vigueur. Pour les logements prévus dans le cadre du RHP (Résorption de l’habitat précaire), c’est un quota extrait du programme des logements sociaux, pour la lutte contre le phénomène des bidonvilles et du logement vétuste. Nous avons tenté de contacter le directeur de l’OPGI, en vain. On a appris de la cellule de communication de la wilaya que ces responsables qu’on a tenté de joindre, se trouveraient en tournée avec le wali, justement dans ces chantiers qui accusent des retards.

A noter qu’il a été procédé, à l’occasion de la Journée du Chahid, à la distribution de logements sociaux dans quelques communes ainsi qu’un bon nombre d’unités dans le programme du LPA, a-t-on signalé sur la page officielle de la wilaya qui n’a pas abordé la problématique du logement social au chef lieu de la wilaya.

Lequotidien du 20.02.2020