Des centaines de familles continuent toujours de protester, depuis plusieurs semaines, dans la commune de Taougrit au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Chlef contre les listes des bénéficiaires de logements qui viennent d’être affichées. Selon leurs nombreux témoignages, les deux listes en question (120 et 60 logements sociaux locatifs) et dont leurs noms n’y figurent pas, n’ont pas été faites judicieusement, ni conformément à la réglementation en vigueur. “Sinon, comment expliquer que les vraies familles dont les cas méritent d’être sérieusement pris en considération sont, à chaque fois, rejetées par les membres de la commission de la daïra qui n’ont en aucun cas, comme à leur habitude, étudié les dossiers nous concernant comme il se doit”, s’indignent plusieurs des familles protestataires qui reconnaissent, en revanche, que le quota de logements accordé à leur commune par les autorités de la wilaya demeure, malheureusement, très insuffisant en comparaison avec le nombre de demandeurs qui augmente sensiblement d’année en année. Pour les mêmes contestataires, la situation dans laquelle ces sans-logis se trouvent, actuellement, est plus que catastrophique à plusieurs niveaux. Elle est faite de misère et de dégoût à tous les niveaux. “Nous occupons, chacun, depuis de très longues années des gourbis que nous avons réalisés anarchiquement et avec des moyens rudimentaires. Nous sommes parfois plusieurs familles à vivre sous un même toit et sommes régulièrement exposés ainsi que nos enfants, à des maladies incurables compte tenu de la chaleur caniculaire en été et du froid cruel qui sévit en hiver dans lesquels nous vivons toujours dans les conditions des plus alarmantes. Pourtant, toutes autorités locales et de wilaya sont au courant de notre misérable situation que personne ne veut prendre en considération. C’est pourquoi, notre mouvement de protestation et notre détermination ne s’arrêteront jamais et prendront, dans les jours à venir, une ampleur plus importante jusqu’à satisfaction de nos revendications”, préviennent de nombreuses familles à Taougrit qui observent, plusieurs jours par semaine, des rassemblements devant le siège de la commune et celui de la daïra.

Source : Liberté Algérie Par Ahmed Chenaoui du 23-07-2019