Dans la wilaya de Tlemcen, les bénéficiaires des logements sociaux de la commune de Maghnia seront les derniers servis.

Les logements sociaux achevés ou en passe de l’être, avant la fin de l’année, vont être distribués sans retard. La volonté affichée par le wali, sa rigueur pour le respect des délais de réalisation et sa présence régulière sur le terrain pour suivre l’avancement des différents programmes de réalisation de logements sociaux et également sa volonté de stimuler, continuellement et d’une manière intensive les différentes commissions et brigades de daïra, permettront la distribution de tous les logements achevés à travers 13 communes.

Dans un point de presse que le wali a animé, au siège de la radio locale, il a présenté le planning des distributions des logements sociaux, à travers ces différentes communes. Il a signalé que les postulants qui ont fait de fausses déclarations ou falsifié des documents, seront poursuivis par la justice. Dans ce cadre, il a cité l’exemple de la liste de la commune de Sebdou qui comportait 34 cas de ce genre d’irrégularité (fausses déclarations et/ou falsifications de documents). Ainsi depuis le 6 avril et jusqu’au 15 mai, chaque 3 jours en moyenne, le tirage au sort pour la distribution des logements sociaux sera organisé, dans l’une des 13 communes concernées. Le wali a expliqué que dans presque toutes les communes, et à l’issue du tirage au sort, si les décisions d’attribution seront remises à tous les attributaires, les clés seront, par contre, remises que pour les logements achevés intégralement, le reste des bénéficiaires recevra les clés, dans la majorité des communes, avant septembre et une minorité, entre ce mois et la fin de l’année.

Suite à la vague de protestations qui a suivi l’affichage, à Maghnia, de la liste des bénéficiaires des 1.058 logements sociaux, le wali a alors promis l’étude, de nouveau, de tous les dossiers par une commission composée des directeurs de l’Exécutif de la wilaya afin d’être assainie, chose qui a nécessité plus de temps que pour les listes des autres communes où seuls les cas qui faisaient l’objet de recours ont été réexaminés. Pour cette raison, le wali a annoncé, sans préciser le nombre de bénéficiaires qui ont été retirés de la liste ni ceux poursuivis en justice, qu’à Maghnia, le tirage au sort public pourrait être organisé en milieu du mois de Ramadhan à l’issue duquel une bonne moitié recevra les clés, le reste sera logé après la fin des travaux d’assainissement. «Toutes les précautions ont été prises pour éviter les erreurs afin de ne faire bénéficier que les méritants parmi les demandeurs d’un toit», a déclaré le wali qui, à une question posée par un journaliste qui demandait si des membres d’associations, qui eux connaissent le mieux les demandeurs de logement social, faisaient partie de la commission d’étude des dossiers, a déclaré «la latitude est laissée aux présidents des commissions de daïras (chef de daira). Pour ma part, de par mon expérience de14 années en tant que chef de daïra, j’estime que plus le nombre des membres de la commission est élevé, plus l’étude avance lentement. La méthode, que j’appliquais et que je trouve efficace, est de faire appel à 3 notables de la commune pour des cas limites sur lesquels la commission demeure indécise. La résultante des 3 avis qui sont donnés, distinctement, aiderait beaucoup pour la prise de la bonne décision».

Source: le Quotidien d’Oran du 08/04/2019