Au moment où des milliers souscripteurs au nouveau programme de l’AADL subissent une interminable attente, les souscripteurs aux logements publics locatifs (LPP) voient, quant à eux,  poindre une lueur d’espoir au bout du tunnel. Et pour cause, la direction de l’Enterprise nationale de promotion immobilière a annoncé que le traitement des dossiers liés à cette formule se déroulera à partir du 15 novembre prochain.

L’annonce a été faite, aujourd’hui vendredi 25 octobre, par le Directeur général de l’ENPI, Aar Guellati dans une déclaration à l’APS. Selon toujours la même source, l’opération de sélection des dossiers à soumettre à la commission chargée du traitement des demandes a été entamée depuis quelques semaines. Depuis le lancement de l’opération d’inscription à cette formule, 35 770 formulaires ont été retirés et 28600 demandes LPP déposées.

La capitale a enregistré à elle seule 13 000 demandes contre 3 500 à Oran, 1100 à Blida, 890 à Skikda, 743 à Annaba, 690 à Constantine et 600 à Boumerdès, selon l’ENPI. La faible demande à ce type de logement dans certaines wilayas est due, selon le PDG de l’ENPI, à un problème foncier. Il a affirmé que ce problème n’a pas encouragé les citoyens au début à s’inscrire, précisant qu’après le lancement de nombreux projets, cette formule a attiré de nombreux postulants dans plusieurs wilayas.

Concernant les prix, le Directeur général de l’ENPI « nous faisons en sorte que les prix soient pratiquement les mêmes dans toutes les wilayas bien que les coûts diffèrent d’une région à une autre. Par conséquent, nous renoncerons à une partie de la marge bénéficiaire de l’entreprise vu notre engagement à fournir des logements promotionnels à des prix modérés”. Les prix du logement LPP seront annoncés dans deux semaines, selon m. Guellati qui précise que “son entreprise poursuit ses efforts pour rabaisser les prix et prendra le temps nécessaire”.

Les souscripteurs pourront bénéficier d’un logement de type F3, F4 ou F5 selon la demande. La première tranche (15 à 25  % du prix) sera versée avant la remise des clés, le reste sera payé sous forme de mensualités après l’obtention d’un crédit bancaire du « Crédit populaire d’Algérie » (CPA). «Le mode de paiement est près d’être finalisé. ce qui est sur c’est qu’il tiendra compte de l’intérêt du souscripteur sans toucher à l’équilibre financier de l’entreprise », a déclaré M. Ghellati qui souligne que les logements proposés dans le cadre du programme LPP sont “de haut standing ».

La formule LPP est réservée aux citoyens dont le revenu oscille entre 108000 et 216000 Da.

 

E. W.

– See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/10/algerie-vous-cherchez-des-logements-haut-standing-a-des-prix-abordables-postulez-pour-le-lpp/#sthash.DWVj5ZVL.dpuf







Commentaires