ALGER – L’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) compte réceptionner les logements du programme promotionnel public (LPP) à raison de 3.000 unités par trimestre à partir de 2016, a indiqué, mardi à Alger, son directeur général, Mohamed Belhadi.

“Toutes les mesures sont prises pour respecter les délais de livraison des projets et réceptionner les logements avec un rythme de 3.000 unités chaque trimestre à partir de 2016” a-t-il précisé lors d’une réunion d’évaluation du secteur de l’Habitat.

Le taux d’avancement des travaux de réalisation des projets divergent selon les dates de leur lancement, atteignant 10% pour certains, 30 % pour d’autres, alors que certains projets ont dépassé les 70%.

Selon M. Belhadi, l’ENPI a enregistré le lancement de 37.949 unités à fin avril 2015, dont 16.532 unités à Alger.

Ce bilan comprend également la réalisation de 375 logements individuels dans les wilayas du Sud et des Hauts-plateaux.

36% des projets de réalisation des logements LPP sont pris en charge par des entreprises algériennes, 61% par des sociétés étrangères, alors que 3% représente des entreprises mixtes, a-t-il encore avancé.

Ces projets couvrent pratiquement toutes les demandes des souscripteurs, dont 48.361 souscripteurs ont reçu leur ordre de versement, alors que 32.242 ont déjà versé leur première tranche.

L’ENPI n’a reçu aucune demande des wilayas d’Illizi, Naâma, Tamanrasset et Tindouf, tandis qu’à Alger, 10.000 unités supplémentaires doivent être lancées pour satisfaire la demande locale.

Selon le DG de l’ENPI, celle-ci compte lancer prochainement la réalisation de 2.000 unités ajoutant que la wilaya d’Alger s’est engagée à assurer la disponibilité du foncier nécessaire aux projets restants et ce durant le mois prochain.

L’entreprise veille, par ailleurs, sur les normes de qualité des logements promotionnels pour répondre aux aspirations des souscripteurs à cette formule, selon M. Belhadi.

A cet effet, un comité composé de chercheurs et experts du Centre national d’études et de recherches intégrées du bâtiment (CNERIB) vient d’être créé afin d’élaborer un cahier des charges spécifique contenant toutes les exigences relatives à la qualité et au confort des logements LPP.

Ces logements seront dotés de tous les équipements ménagers, dont un chauffe-bain, un climatiseur, un réfrigérateur et un lave-linge, a encore indiqué le même responsable en précisant que les cités LPP seront des ensembles intégrés et pourvus de toutes les commodités comme les commerces, les locaux de services, les espaces verts et de loisirs.

Pour sa part, le ministre de l’Habitat Abdelmadjid Tebboune a affirmé que la remise des pré-affectations débutera à la fin de l’année en cours, et que la priorité sera accordée aux souscripteurs AADL de 2001-2002 transférés vers la formule LPP après l’évolution de leurs revenus.