L’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) a entamé, hier, la réception de souscripteurs au programme de logement promotionnel public (LPP) pour le retrait des ordres de versement de la première tranche du montant, a constaté l’APS.

Le siège de la sous-direction de l’entreprise, à Bab Ezzouar (Alger) a connu une forte affluence de souscripteurs venus réceptionner l’ordre de versement de la première tranche, fixée à 500 000 DA, dans un délai de deux mois. L’entreprise continuera d’accueillir 1000 souscripteurs par jour jusqu’à la fin de l’opération, le 15 mars prochain, a indiqué Saïd Amalou, sous-directeur de l’entreprise. Dimanche prochain, l’opération débutera dans les autres wilayas au niveau des directions régionales concernées.

Au premier jour de l’opération, l’accueil a été «acceptable», selon la majorité des souscripteurs approchés par l’APS en dépit de certains dysfonctionnements d’ordre «organisationnel» dus à la convocation de 1000 souscripteurs sans fixer, pour autant, l’heure exacte de réception, engendrant un stationnement des concernés, dès les premières heures de la journée, devant l’entrée principale de l’entreprise. Certains ont dû attendre leur tour pendant plus de quatre heures, alors que d’autres ont vite fait de prendre les choses en main en procédant à l’organisation du passage en fonction de l’heure d’arrivée de chacun. Une initiative saluée par le responsable de l’ENPI.  Concernant le non-respect de l’ordre chronologique pour les convocations, M. Amalou a imputé cela à la finalisation du traitement des dossiers qui passe par plusieurs étapes, dont la consultation du fichier national.

Des souscripteurs ont eu du mal à retrouver leurs noms sur les listes établies sans référence aucune, ni au numéro d’inscription ni à l’ordre alphabétique.
Le prix du mètre carré est fixé à 80 000 DA toutes taxes comprises. Le nombre des souscripteurs au programme LPP est de 46 000, dont plus de 23 000 pour la capitale, soit la moitié des souscripteurs à l’échelle nationale.

 

Elwatan