Home Actualité du logement en Algérie LPP Algérie LPP : Un discours qui se veut rassurant

LPP : Un discours qui se veut rassurant

Le dispositif avance à grands pas et les délais pourraient être respectés.

«Près de 16.000 logements promotionnels publics (LPP) sont en cours de réalisation à travers le territoire national», c’est ce qu’a affirmé, mercredi dernier le P-DG de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (Enpi), Amar Guellati, sur les ondes de la Radio nationale. M.Guellati a précisé que pour la capitale près de 8000 logements sont déjà en cours de réalisation. Il s’agit de 2267 unités à Sidi Abdellah, 1064 au site Semrouni dans la commune de Ouled Fayet, 500 à Réghaïa, 532 à Tipasa et 1200 entre Bou Ismaïl et Koléa.
A ces logements s’ajoutent les sites de Annaba, Tlemcen, Oran et Batna. Il a indiqué également que «le taux d’avancement des travaux varie d’un site à l’autre».
M.Guellati a fait savoir que concernant la wilaya d’Alger «la contrainte foncière est dépassée» grâce aux efforts des autorités locales, et du fait que la ville ait été rattachée au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, ce qui a, selon lui, réglé certains problèmes liés aux assiettes foncières. Le P-DG de l’Enpi a affirmé que toutes les conditions sont réunies, et que les logements seront livrés à la fin 2016. Il explique, par ailleurs, que les délais arrêtés avec les entreprises retenues étaient de 24 à 30 mois.
A ce propos M.Guellati a déclaré: «Nous sommes intransigeants pour les délais.» «Des bureaux d’études seront désignés pour assurer un suivi rigoureux de cet important programme» a-t-il expliqué, en précisant que quelque 500 à 600 universitaires seront recrutés prochainement, entre architectes, ingénieurs et autres spécialités pour assurer le suivi de ces projets.
M.Guellati a indiqué que son programme a enregistré jusque-là près de 46.000 demandes déposées, alors que 38.000 ont été acceptées et 8000 rejetées pour différentes raisons. Il indiquera à ce propos que les souscripteurs des dossiers acceptés ont été invités à se présenter à partir du 15 février pour récupérer leur ordre de versement.
«Aujourd’hui, nous arrivons à donner entre 500 et 800 ordres de versement par jour» a-t-il dit. Pour les dossiers rejetés, les souscripteurs doivent introduire un recours dans un délai d’un mois, et l’examen du recours se fera à partir du mois de mai prochain.
Pour le type architectural du programme LPP, l’intervenant a assuré que «ça sera des immeubles de 5 à 9 étages», et pour les régions du Sud et de l’intérieur, ils bénéficieront de «logements semi-collectifs et même des logements individuels». Cependant, M.Guellati a avoué que ça ne sera pas du haut standing, mais que ça sera quand même des logements de qualité supérieure. Il prévoit également d’atteindre les 60.000, voire 80.000 logements LPP. Concernant l’attribution des logements qui est sujette à de nombreuses interrogations, M.Guellati a fait savoir qu’«il y aura des critères de présélection pour définir le type de logement pour chaque citoyen». Il a souligné que «le F3 de 80 m² est à 6 millions de DA, le F4 de 100 m² est à 8 millions de DA et le F5 de 125 m² est à 9 millions de DA».
Le P-DG de l’Enpi a rappelé que le montant du premier versement arrêté à un million de DA a été ramené à 500.000 DA avec un délai de deux mois.
Le second versement lui aussi est de 500.000 DA avec un délai d’un an, soit à partir de 2015.
Par ailleurs, les souscripteurs peuvent bénéficier d’un crédit bancaire à un taux d’intérêt bonifié de 3% conformément à la loi. Il a révélé, en outre, que le dispositif d’attribution des logements LPP, fera prochainement l’objet d’un décret, et que des critères de transparence seront mis en place pour définir les priorités et les conditions d’affectation des logements. A propos des souscripteurs qui n’ont toujours pas reçu leur ordre de versement ou de réponse, M.Guellati appelle ces derniers à se présenter au siège de l’Enpi de Bab Ezzouar à partir du 1er mars pour récupérer leur ordre de versement.
S’agissant des souscripteurs de l’Aadl qui ont été réorientés récemment vers le LPP, M.Guellati a confirmé en déclarant: «Il y a en effet 5200 souscripteurs sur le territoire national, dont 4000 à Alger.» Ces derniers, selon le P-DG de l’Enpi «bénéficient d’une priorité absolue dans le traitement de leurs dossiers».
M.Guellati a relevé, par ailleurs, que l’objectif est de stabiliser le marché du logement et même diminuer le prix du logement sur le marché. «On va résoudre cette crise de logement graduellement» a-t-il souligné.

 

L’expression

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here