Les souscripteurs retenus dans le cadre du programme de Logement promotionnel public (LPP) recevront leur convocation à partir du 15 janvier.

Ils devront ainsi s’acquitter du paiement de la première tranche du montant global de leur logement LPP, a ainsi annoncé le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, cité par l’APS. La première tranche est fixée à 1 million de dinars, tandis que la deuxième tranche, qui doit être versée huit ou dix mois plus tard, est de l’ordre de 1,5 million de dinars.

Concernant le montant global d’un logement de type LPP, le ministre a indiqué que le prix de revient du mètre carré déterminera le prix final de ce logement. Ce prix est «fluctuant» et tributaire du coût de la main-d’œuvre, des matériaux de construction et des différents équipements. «Le logement LPL étant de type semi-standing et amélioré, il faut s’attendre à ce que le prix du mètre carré soit au-delà de 45 000 DA, tandis que le prix du mètre carré du logement social tourne autour de  37 000 DA», a expliqué M. Tebboune. Mais les modalités d’acquisition de ces logements, à peine annoncées, font grincer des dents.
De nombreux souscripteurs estiment ainsi que les montants des tranches sont trop élevés pour un seul versement, jugeant qu’un autre échelonnement serait préférable.

 

D’autant plus que le peu de temps qui leur ait imparti afin de réunir ces sommes ne sont pas faits pour les aider. Ce programme est destiné à des postulants pouvant justifier des revenus compris entre 6 et 12 fois le SNMG, qui équivaut à un salaire mensuel de plus de 108 000 DA. Cette année, ce sont 70 000 logements promotionnels publics qui seront mis en chantier par l’ENPI, et ce, sur les quelque 151 850 LPP inscrits dans le cadre du plan quinquennal, dont 50 000 prévus à Alger. La moitié de ces logements LPP seront des F4 d’une superficie de 100 m². Il y aura un quart de F5 d’une superficie de 120 m², le reste étant des F3 de 75 m². Les cités de logements LPP seront dotées d’équipements de proximité, de locaux de service et de commerce, d’espaces verts, ainsi que d’aires de jeux et de loisirs.

 

Source : Elwatan du 09.01.2014