Les souscripteurs LPP (logement promotionnel public), affectés au site 600-Logements Ahmed- Medeghri de Rouiba, ont organisé, hier, un rassemblement devant les locaux de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), sis à Saïd-Hamdine (Alger).

Les souscripteurs, qui attendent leurs logements depuis maintenant 6 ans, réclament une date fixe de remise des clés, le redémarrage du chantier et son renforcement en moyens humains et matériels ainsi que le respect des clauses contractuelles en matière de qualité des travaux et des matériaux.
Le directeur général de l’ENPI a fini par recevoir les souscripteurs après le déplacement sur le lieu du rassemblement des éléments de la police, dépêchés pour libérer l’axe routier reliant Saïd-Hamdine à Sidi-Yahia. Devant les souscripteurs, le responsable de l’ENPI a pris l’engagement de livrer le site avant la fin de l’année en cours, refusant néanmoins d’inscrire son engagement sur un quelconque papier officiel.
Sur le terrain, la réalité est tout autre : chantier à l’arrêt, les entreprises chinoises refusent de reprendre les travaux avant qu’elles ne soient payées, malfaçons à la pelle, non-respect des clauses contractuelles, absence d’actes notariés… Les souscripteurs comptent désormais saisir la justice pour faire valoir leurs droits.

Source: Liberté du 11/04/2019

Commentaires