Au lendemain du mouvement de contestation observé par les habitants des 4.100 logements LPP de ‘Hayat Regency’ dans la commune de Sidi Chami pour dénoncer l’absence des projets d’utilité publique, une réunion présidée par le wali M. Djellaoui Abdelkader, a été tenue avant-hier, en présence des membres du comité ‘Haï El Moudjahid Mohamed Bouhafsi’ de cette cité, les responsables de l’Urbanisme, le directeur régional de l’Entreprise de la promotion immobilière ENPI et le responsable de la direction de l’Industrie et des Mines par intérim. Une rencontre qui a permis au chef de l’Exécutif de passer au peigne fin l’ensemble des préoccupations des habitants de cette cité qui s’articulent principalement autour de l’amélioration de leur cadre de vie.

Les habitants ont dénoncé, lors du sit-in observé en début de semaine, l’absence des structures d’accompagnement et des commodités de base à l’exemple des écoles, des jardins, des marchés, des salles de soins, des mosquées entre autres. Ils appréhendent également que les terrains destinés à réaliser ces projets d’utilité publique soient détournés de leur vocation initiale pour abriter des logements collectifs dans le cadre de la promotion immobilière. Sur ce et face au mécontentement des habitants, le wali d’Oran a donné des instructions pour accélérer la cadence des travaux de toutes les structures, augmenter celle des travaux liés à la réalisation des établissements scolaires, surtout après que les entreprises chargées de la concrétisation de ces projets aient été désignées. Ces établissements scolaires seront réceptionnés avant la prochaine rentrée sociale ce qui traduit, donc, l’urgence de respecter les délais fixés, dans le cadre de ces projets, indique-t-on du côté de la wilaya.

Pour ce qui est d’un Centre de santé et d’un Poste de police, ces deux structures seront inaugurées dans les prochains jours ce qui permettra de répondre aux attentes de la population en matière de prise en charge sanitaire et également sécuritaire. D’autre part, le wali d’Oran a donné des directives pour que les terrains devant abriter les projets d’utilité publique et situés à proximité de cette cité soient entretenus et préservés en appelant les services concernés à veiller à la propreté de ces sites réservés aux espaces verts et aussi à la réalisation des équipements publics. Dans ce registre, des rencontres et des sorties sur site seront organisées, prochainement, ce qui permettra au wali d’Oran de suivre de près les directives données et s’enquérir de l’état d’avancement des différents projets d’utilité publique retenus dans cette nouvelle cité.

La wilaya d’Oran a bénéficié d’un programme de 13.000 logements LPP, dont 4.100 ont été lancés à l’USTO, pas loin de l’hôtel ‘Hayat Regency’, et 5.035 à Belgaïd. Le projet fait l’objet d’un suivi régulier, conformément aux instructions du wali d’Oran. Le programme, dans sa globalité, est réparti à travers plusieurs communes, dont un quota de 2.700 logements LPP à Oued Tlélat, 1.500 pour la commune de Gdyel, 1.000 pour Béthioua et 500 à Marsat El Hadjadj.

Lequotidien d’oran du 11.02.2020



Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site

Leave a comment

more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>