Dans le cadre des dispositions prises par les services de la commune d’Oran pour mettre un terme aux extensions illicites et au squat des espaces publics, une dizaine d’extensions illicites ont été démolies à la cité 870 et 350 logements de Yaghmoracene par les services du secteur urbain d’El-Othmania, apprend-on auprès de sources proches du secteur urbain.

Cette action a ciblé également des kiosques de fortune érigés à proximité du marché de Maraval. Une sortie sur site a permis aux représentants du secteur d’identifier les points noirs et d’ordonner ces démolitions qui viennent en application des directives de la wilaya d’Oran. Il s’agit, principalement, de clôtures illicites érigées sur un espace public, ce qui a contraint les équipes de la commune à procéder à ces démolitions, fait-on savoir. Dans la majorité des cas, les riverains se sont accaparés l’espace public en le clôturant ou en faisant des aménagements illicites de balcons. Cette opération vient s’ajouter à celle menée il y a plus d’un mois à hauteur du troisième boulevard périphérique où trois extensions de chantiers ont été démolies. Idem au marché des Glycines, toujours à Maraval, où les équipes du secteur urbain avaient procédé à la démolition d’extension érigées aux alentours de la cité des Glycines, un site qui attirait de plus en plus de commerçants informels. Ce marché presque journalier risquait de condamner cette cité et bloquer l’accès à plusieurs ruelles. Les habitants, soucieux du sort qui sera réservé à leur quartier, avaient dénoncé les désagréments occasionnés et les perturbations constatées dans la circulation. Pour ce qui est des kiosques, ceux-ci étaient construits illicitement dans les alentours du marché. Dans la commune d’Oran, plusieurs équipes sillonnent les rues et artères de la ville dans le but d’inciter les commerçants à libérer les espaces publics. Les gérants de commerce doivent, désormais, se conformer à la réglementation. Ces dispositions viennent en application de l’arrêté du wali visant à libérer les espaces et à dégager la voie. Les maires de l’ensemble des communes ont été instruits pour appliquer l’arrêté et lutter contre le squat des espaces publics. Ils doivent également présenter les documents attestant leur activité.

La stratégie adoptée consiste à agir progressivement en commençant par les axes et les voies les moins problématiques. L’arrêté interdit tout squat de l’espace public, exposition de marchandises sur la voie publique et exercice d’activité autre que mentionné sur le registre de commerce. Les commerçants sont contraints de respecter les nouvelles dispositions, faute de quoi ils seront mis en demeure. L’ensemble des commerçants qui occupent illégalement des places publiques, des trottoirs et autres sites, sont concernés par cette mesure. L’objectif est, aussi, de préserver la santé du consommateur et répondre à ses besoins par la création de points de vente répondant aux normes d’hygiène.

Source: Lequotidien d’Oran le 17-08-2016

Annonces immobilières

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

  • Location F2 meublé A oran dans une villa

    loue f2 meublé tt confort avec garage dans une villa a bir el djir centre, 35000 da le mois + caution L’article Location F2 meublé A oran dans une villa est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires