LE MINISTRE DE L’HABITAT RASSURE TOUS LES SOUSCRIPTEURS “Le logement n’est pas touché par l’austérité”

28

Outre l’argent qui existe, l’Algérie produit pratiquement tous les matériaux de construction.

Les programmes de l’habitat ne sont pas concernés par la politique d’austérité. Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville est catégorique à ce sujet. Rencontrant hier les directeurs de l’habitat de wilaya à l’échelle nationale, le ministre a appelé ces derniers à lancer tous les programmes de l’habitat retenus dans le cadre du programme du président de la République.
«Le programme du président de la République se réalisera jusqu’au dernier logement», s’est adressé ainsi le ministre à ses cadres sur un ton grave. Plus rassurant, le ministre dira que «la Caisse nationale de logement(CNL) dispose en ce moment de plus de 426 milliards de DA». De quoi, précise-t-il, payer toutes les entreprises en charge de la réalisation des programmes de l’habitat. «Je veux que les petites entreprises soient payées en premier. Je ne veux plus de l’arrêt des projets à cause du retard dans le payement des entrepreneurs», a ajouté Tebboune. Pour éviter justement le retard, il a recommandé à ses directeurs de verser à l’avance 30% du budget des projets aux entreprises pour qu’elles puissent avancer normalement. Les entreprises défaillantes n’ont plus de place dans le secteur de l’habitat. «Nous avons leurs noms. Elles sont désormais enregistrées dans un fichier national. Je ne pardonnerai pas aux directeurs qui accorderont des projets à ces entreprises», a menacé le ministre. Outre l’argent, l’Algérie produit désormais pratiquement tous les matériaux de construction. «Dieu merci! Aujourd’hui, hormis quelque deux ou trois matériaux que nous continuons à importer, tous les autres matériaux sont produits localement.» Encore une fois et sur un ton menaçant, le ministre avertira «je ne pardonnerai pas aux directeurs qui donneront des autorisations d’importation d’un quelconque produit à des entrepreneurs». Pour accentuer ses menaces, Tebboune fera savoir qu’il a demandé aux services des douanes de lui communiquer tous les noms des entrepreneurs prétendant avoir des autorisations pour l’importation. Poursuivant son intervention sur le même ton, Abdelmadjid Tebboune, exhortera de nouveau ses cadres «à ne plus distribuer des logements sans qu’ils ne soient dotés de toutes les commodités nécessaires, à savoir électricité, eau et réseau d’assainissement». Pour ce qui est de l’assainissement du fichier des demandeurs de logements, les directeurs ont été instruits de faire alimenter le Fichier national des demandeurs de logements en temps réel. «Toute opération de distribution de logements doit être communiquée aux services du ministère pour actualiser le Fichier national.» «Les tricheurs parmi les demandeurs de logements seront sanctionnés conformément à la loi en vigueur.» Pour conclure le chapitre de l’habitat, Tebboune indiquera que 300.000 logements toutes formules confondues ont été réalisés durant l’année en cours. L’autre dossier sur lequel le ministre est revenu hier,est celui de la régularisation des constructions inachevées conformément à la loi 08-15. Selon Abdelmadjid Tebboune, la régularisation des logements n’a pas été abandonnée.«Effectivement, il y a eu prorogation des délais, mais il n’y a jamais eu abandon de la loi.» Pour lui, abandonner une telle loi serait injuste et irréfléchie de la part de l’Etat. «Il est inconcevable de laisser un particulier qui construit un bazar et s’en fout de le terminer de l’extérieur, parce que ce n’est pas rentable et urgent pour lui. Non, celui-là doit respecter les efforts que l’Etat a consenti pour avoir des villes modernes et belles.». Cependant, Tebboune dira que la démolition des bâtisses n’est pas la meilleure solution pour faire appliquer la loi. «L’Algérie est un pays qui construit et non pas celui qui détruit.» La meilleure solution, fera-t-il remarquer, est d’imposer des sanctions pécuniaires contre les récalcitrants. D’autant plus, souligne le ministre, que «les caisses de l’Etat en ont vraiment besoin après la chute des recettes pétrolières de près de 50%». Par ailleurs lors de la conférence de presse qu’il a animée en marge de la réunion, M.Tebboune a répondu à plusieurs questions en rapport avec son secteur. Sur la distribution de la première tranche des logements au niveau de la nouvelle ville de Sidi Abdellah sise au sud d’Alger, Tebboune fera savoir que cette distribution aura lieu le 11 décembre prochain. «Près de 10.000 logements seront livrés à cette occasion». La nouvelle ville de Sidi Abdellah, est la première nouvelle ville que l’Algérie a construit depuis l’indépendance selon les normes internationales. S’agissant de la réalisation de 160.000 logements dans la capitale, le ministre répondra que ces logements sont tous positionnés et sont en train de se réaliser. Quant au retard qu’enregistre la réalisation de 37.000 logements sous la formule LPP à l’échelle nationale, le ministre dira que ce constat est vrai et qu’il est temps d’y apporter les correctifs nécessaires.
Au sujet du recul des citoyens concernant les logements réalisés selon la formule sociale, en raison de l’incapacité de ces derniers de s’offrir ces logements avant 10 ans, Tebboune dira que ce n’est pas vrai. «En plus les citoyens désormais ont le droit de faire ce qu’ils veulent de ce logement uniquement au bout de 5 ans. Y compris leur vente.»

Source: Elwatan le 29-11-2016

SHARE