Oran : Chez les bénéficiaires de logement à haï Es Sabah

34

L’année commence bien pour 168 demandeurs de logements promotionnels aidés (LPA). Hier, à haï Es Sabah, dès 8h, les bénéficiaires de 40 logements de type LPA ont commencé à se rassembler au lieu où devait passer le wali d’Oran, Abdelghani Zaâlane, pour la remise des clés.

Une tente a été dressée dès les premières heures de la matinée. «Les autorités sont à Boutlélis pour la remise des clefs à 128 bénéficiaires du même programme», déclare un des bénéficiaires qui s’impatiente.

En effet, le wali d’Oran a commencé sa tournée par une première cérémonie à Boutlélis, avant d’arriver à haï Sabah. Vers midi, les citoyens se sont rassemblés devant le nouvel immeuble de 40 F3 et quelques locaux pour recevoir les actes et les clefs de leur logement. Les bénéficiaires expriment leur satisfaction. Derraz Mohamed, 35 ans, employé à Sonatrach déclare : «Dieu merci ! c’est la fin d’un grand calvaire. J’avais fait un recours il y a trois ans car je n’ai pas été retenu dans la liste des 40 souscripteurs. On m’a rapidement répondu et voilà qu’aujourd’hui je suis propriétaire.»

Si Mohamed dit avoir payé toutes les tranches de son appartement, d’autres ont contracté des crédits bancaires. Une dame affirme : «Oui, nous sommes très contents, mais c’est aussi un droit. Maintenant, nous aurons à rembourser nos crédits.» En outre, parmi la population rassemblée, des habitants d’autres cités sont venus accueillir leurs nouveaux voisins, mais aussi leur prodiguer des conseils.

C’est le cas de Abdelkrim, qui se plaint du problème de voirie et de réseaux divers. «Il faut insister sur tous les détails et ne pas laisser votre joie vous aveugler. Regardez l’état de l’immeuble et profitez de la présence du wali pour dénoncer les défaillances», lance-t-il à un des bénéficiaires. Et, justement, les défauts ne manquent pas dans cet immeuble pourtant neuf : on constate des malformations en courbe et une finition indigne de la valeur financière des appartements. Les tuyaux apparents descendent le long des façades amochant le bâtiment, et les escaliers donnant accès aux locaux commerciaux, censés se trouver au rez-de-chaussée, ne sont pas finis, avec notamment des morceaux de fer qui sortent du béton et risquent de blesser quelqu’un. «Vous savez, les gens ont attendu longtemps pour s’arrêter à ces détails.

Même les normes de sécurité sont reléguées au second plan. Regardez la bouche d’incendie qui est trop proche du bâtiment et, surtout, constatez par vous-même qu’il n’y a pas de poteau d’incendie sur le trottoir», critique Salah, un habitant à El Yasmine, qui accompagne un des bénéficiaires. En somme, à l’ambiance festive se sont mêlées les appréhensions, mais il s’agit d’une grande délivrance pour les souscripteurs qui ont commencé à visiter leur appartement dans un soulagement, perceptible aux larges sourires qu’ils affichent. Par ailleurs, il y a lieu de signaler que l’Agence foncière s’apprête à réceptionner prochainement deux autres quotas de 139 unités LPA à Gdyel et 81 à haï Es Sabah, a-t-on annoncé à cette occasion.

Source: elwaten le 08-01-2017

SHARE