Excédés par une longue période d’attente qui dure depuis 7 années, ponctuées par de vaines promesses émanant des autorités communales, les 4.000 bénéficiaires de lotissements sociaux issus du chef-lieu de la wilaya sont passés à une vitesse supérieure, en optant pour un sit-in devant chacun des sièges de la mairie et de la wilaya afin d’attirer l’attention des responsables sur leur triste sort.

Face au mutisme des élus locaux, après une multitude de rencontres tenues à huis clos avec le premier responsable de la wilaya, qui se sont terminées par des promesses et des engagements sans lendemain, pas moins d’une vingtaine de bénéficiaires viennent de passer la nuit à la belle étoile devant le parvis de la mairie.

Les nombreux protestataires rencontrés dénoncent sans ménagement ce qu’ils qualifient de «laxisme» des autorités locales qui peinent à prendre le taureau par les cornes et se décider à accélérer les travaux de viabilisation des sites retenus pour cette formule de construction et d’entamer la pose des conduites d’eau potable. Pour l’heure, chacune des parties concernées campe sur ses positions et le bras de fer qui oppose les bénéficiaires aux autorités locales n’est pas prêt de prendre fin, selon bon nombre de postulants qui ne savent plus à quel saint se vouer, soulignant au passage qu’une vingtaine de correspondances adressées ont été, dans ce sens, à la wilaya.

L’on a appris qu’une enveloppe financière d’un montant de 50 milliards de centimes a été dégagée pour la concrétisation de ce programme destiné à donner un coup de pouce au secteur du logement en faveur des couches les plus démunies n’ayant pas pu bénéficier de logement sociaux.

Le quotidien d’oran du 9.8.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site