ALGER – Près de 12.000 logements seront pris en charge dans le cadre des opérations de réhabilitation du bâti ancien à Alger, a-t-on appris auprès de la direction du logement de la wilaya d’Alger.

Cette action, qui concernera le grand centre d’Alger, ciblera sept grands boulevards (Larbi Ben M’hidi, Zighout Youcef, Colonel Amirouche, Mohamed Belouizdad, Mohamed V, Krim Belkacem et Didouche Mourad) et cinq rues transversales, a précisé, Smail Loumi, directeur du logement dans un entretien à l’APS.

Selon ce responsable, le programme de réhabilitation sera pris en charge et supervisé par six opérateurs : les OPGI de Hussein Dey, de Dar El Beida, de Bir Mourad Rais, l’OFARES, la Régie foncière de la wilaya, et la Direction de l’aménagement et la restructuration des quartiers (DARQ).

M. Loumi a relevé que ce programme n’est qu’une première phase. “D’autres opérations seront lancées dans un proche avenir à travers d’autres communes pour la réhabilitation de près de 59.000 logements” a-t-il indiqué.

“La réhabilitation des logements entreprise dans le cadre de ces opérations sera sérieuse. Elle concernera les différentes structures de l’immeuble, telle que le ravalement des façades, l’étanchéité des terrasses, et la restauration des parties communes” a-t-il ajouté.

Vers l’ouverture de chantiers écoles

Face au déficit d’entreprises locales spécialisées, des avis d’appel d’offres internationaux ont été lancés.

M. Loumi a tenu à souligner à cet égard qu’”à travers le recours à l’expertise étrangère, la wilaya ambitionne d’ouvrir des chantiers école pour la formation de la main d’œuvre locale. Une clause de formation a été incluse dans les cahiers des charges des appels d’offres à cet effet”.

Les appels d’offres lancés, a-t-il poursuivi, ont permis pour l’heure de retenir trois entreprises. Une entreprise algéro-portugaise a été ainsi chargée de la réhabilitation des immeubles du boulevard Zighout Youcef. Une entreprise espagnole a été désignée pour la réhabilitation du boulevard Amirouche, et, enfin, une entreprise algérienne justifiant de sérieuses références professionnelles a été choisie pour la restauration des immeubles de la rue Ben M’hidi.

Pour bannir l’image des fils électriques suspendus anarchiquement à travers les artères, le programme de réhabilitation des immeubles du centre d’Alger était entrepris concomitamment avec l’enfouissement des réseaux (eau, électricité et téléphone).

“Cette opération financée sur les ressources de la wilaya a connu par le passé quelques retards, mais, depuis, l’entreprise Sonelgaz a été sensibilisée quant à son urgence et le rythme des travaux connaît désormais une nette accélération”, a-t-il souligné.

La réhabilitation des immeubles de l’hyper centre d’Alger intervient dans le cadre des orientations définies par le Plan directeur d’aménagement et d’urbanisme d’Alger (PDAU) et le plan d’aménagement de la baie d’Alger.

Financée sur les ressources du budget de l’Etat, une première tranche de cinq milliards DA a été débloquée pour le démarrage des travaux.

 

Source : APS