De nombreux bénéficiaires de lots de terrain pour des constructions, octroyés dans le cadre du programme du sud de la commune de Ksar El Hirane, au sud de la wilaya de Laghouat, se sont regroupés lors d’un sit-in afin de protester contre l’absence d’un soutien financier, habituellement attribué en guise de subvention pour bâtir des habitations.

«Nous avons déposé nos dossiers pour bénéficier de lots de terrain avec des aides financières. Mais dès que nos décisions ont été établies, nous avons été informés que ces lots de terrain n’ont pas de soutien financier», nous a indiqué un des bénéficiaires protestataires.

Ils expliquent avoir pris toutes les mesures nécessaires leur permettant d’ouvrir droit à une aide, compte tenu de leurs conditions socio-économiques très difficiles, qui ne leur permettent pas d’engager des travaux de construction, raison pour laquelle les terres en question sont abandonnées depuis 2014.

«La plupart des bénéficiaires ne sont même pas arrivés à construire la plateforme, vu leur situation sociale (chômeurs)», se désolent-ils. Selon nos sources, il semblerait que les bénéficiaires de ces 200 lots à bâtir n’entrent nullement dans le cadre de la construction rurale, qui permet le bénéfice d’une subvention, mais plutôt dans le cadre de lots sociaux.

De ce fait, les protestataires lancent un appel au ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville pour lui demander d’intervenir en leur faveur et de réserver des aides financières pour leurs lots de terrain.

Le directeur du logement de Laghouat, Saïdani Mohamed, a précisé à El Watan que le ministre de l’Habitat, lors de sa dernière visite à Laghouat, a indiqué que des négociations sont en cours avec le ministère des finances pour l’inscription des aides. «Il ne s’agit pas d’aides d’habitat rural, mais d’aides financières destinées aux lotissements sociaux urbains et pour les citoyens aux faibles revenus», affirme ce responsable.

Source: El Watan du 20/02/2019



Commentaires