S’engageant que « d’ici la fin de l’année en cours le programme d’aide à l’habitat rural sera achevé de 80 à 85 % », le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, M. Abdelmadjid Tebboune, a déclaré que « ce secteur a connu un certain rafraîchissement en 2013. Nous avons pris toutes les mesures pour parer à la bureaucratie », a-t-il souligné.

S’engageant que « d’ici la fin de l’année en cours le programme d’aide à l’habitat rural sera achevé de 80 à 85 % », le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, M. Abdelmadjid Tebboune, a déclaré que « ce secteur a connu un certain rafraîchissement en 2013. Nous avons pris toutes les mesures pour parer à la bureaucratie », a-t-il souligné.

Selon le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et de la Ville « la valeur des subventions pour l’achèvement du logement rural s’est élevé à près de 80 milliards de dinars durant les dix premiers mois de 2013, soit une augmentation de 48% par rapport à la même période de l’an dernier. » Le premier responsable du ministère de l’Habitat a déclaré que la subvention de l’Etat pour l’habitat rural est revue à la hausse, elle n’est plus de 700.000 DA, comme ce fut le cas jusqu’ici. Ainsi, l’Etat a décidé de partager le plan en quatre zones. Le Nord, les Hauts Plateaux et le Sud ainsi que l’extrême Sud. « A partir de maintenant, pour les bénéficiaire du Nord, l’aide financière de l’Etat restera de l’ordre de 700.000 DA, 800.000 DA pour les bénéficiaires de Hauts-Plateaux et 1.000.000 DA pour le Sud et l’extrême Sud », a indiqué M. Tebboune. Rappelant que « ces augmentations que connaîtront les bénéficiaires des Haut-Plateaux et du Sud algérien émanent de la volonté du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. » Dans le même ordre d’idée, le ministre a déclaré que dorénavant « l’Etat ne tolérera plus les constructions groupées, sauf dans le Sud et l’extrême Sud. C’est toujours sur instruction du Premier ministre ». « C’était toléré avant, mais ça ne sera plus le cas à partir de maintenant », fait savoir M. Tebboune. De son côté, le directeur général de l’habitat auprès du ministère de l’Habitat, M. Azem a expliqué « Nous avons même allégé les procédures pour l’établissement des permis de construire et toutes les autres procédures administratives en éliminant beaucoup de papiers demandés dans l’ancien dispositif ». Selon les explications fournis, le programme d’évaluation enregistre un taux d’avancement de 72% sur une consistance de 916.742 logements, 324.452 logements sont achevés, 339.698 logements en cours de réalisation et 25.000 logements lancés. La situation arrêtée au 31 octobre 2013 par rapport à la consistance globale de 916.000 logements, la part du groupé représente 10%, la part de l’habitat rural représente 90%. 339.698 logements représentent un taux de 37% par rapport à la consistance globale, 182.074 logements sont lancés. Une première tranche de 100.005 logements et une deuxième tranche de 56.719 logements contribueront à atteindre l’objectif de 85% d’ici la fin de l’année.

 

Source : Elmoudjahid