L’expérience de la réalisation des programmes de logements ruraux par de petites entreprises bénéficiaires des dispositifs CNAC et Ansej à Ain El Kerma, a été jugée appréciable par le premier responsable de l’exécutif, indiquent des sources proches de la wilaya. A ce titre, le wali d’Oran a insisté sur l’installation d’autres petites entreprises pour réaliser d’autres programmes, à la fois pour encourager ces jeunes entrepreneurs et pour la qualité du travail accompli. Pour cela, nos sources indiquent qu’une commission a été mise en place pour l’installation de ces petites entreprises au niveau des différents chantiers. Selon un communiqué des services de la wilaya, il y a plus de deux mois, une délégation composée des responsables locaux du secteur de l’habitat avait effectué une visite au niveau du chantier des 50 logements ruraux de Ain El Kerma, dont la réalisation a été confiée a une petite entreprise. Le communiqué signale que la commission a constaté que l’éxécution des travaux s’est effectuée dans de bonnes conditions. Dernièremernt, la directrice du logement de la wilaya a annoncé que la réalisation des logements du programme d’aide à l’habitat rural groupé à Ain El Kerma, commune relevant de la daïra de Boutlélis, sera confiée à des microentreprises. La responsable qui s’exprimait lors d’une visite d’inspection et de travail effectuée par le wali d’Oran au niveau de la daïra de Boutlélis, a indiqué que le programme d’habitat rural groupé à Aïn El Kerma au profit de 50 bénéficiaires, sera confié à des microentreprises, notamment celles ayant bénéficié du dispositif de l’ANSEJ ou la CNAC, ajoutant que ce programme sera construit en clos et couvert sur une superficie de 100 mètres carrés.

Selon la même responsable, cette opération d’aide à la construction de 50 logements ruraux dans un lotissement groupé a été gelée faute de foncier avant que le wali ne débloque la situation. Au total, la daïra de Boutlélis a bénéficié, au titre du programme quinquennal, de 969 aides dont 325 groupés, a souligné la même source, ajoutant qu’elle a été dotée, au titre de l’année 2018, de 600 aides à l’habitat rural en zones éparses sur un programme de 1.000 aides notifiées. Ainsi, les communes de Misserghine, Boutlélis et Aïn El Kerma ont bénéficié, respectivement, de 250 aides, 200 et 150, a-t-elle expliqué. Ce programme en cours sera réalisé en adéquation avec l’armature des agglomérations rurales de moins de 5.000 habitants, a-t-elle fait savoir notant que les terrains d’implantation relèvent du domaine privé de l’Etat, ou à défaut dans des terrains communaux en dehors des exploitations collectives ou individuelles.

La localisation des terrains a été faite par la commission composée des services de la wilaya, après avis de la direction de l’urbanisme et de la construction, en concertation avec les services des daïras. En ce qui concerne l’ancien programme de construction de nouvelles habitations rurales dans un lotissement groupé au profit de 125 personnes des localités de Sidi Bakhti et de Begoug, qui sont détenteurs de décisions depuis 2012, le chef de l’exécutif de la wilaya a instruit la chargée de gestion de la direction de l’urbanisme et de la construction, à trouver d’autres terrains de concert avec les domaines, pour concrétiser ce programme.

 

Source : Le quotidien d’oran