ORAN – Pas moins de 3.500 dossiers d’aides à l’habitat rural des postulants des wilayas d’Oran, de Mostaganem, de Mascara et d’Aïn Témouchent déposés au Fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS), sont en cours de traitement et devront être régularisés avant fin 2019, a-t-on appris mercredi de la directrice de l’antenne régionale de cet établissement public de financement et de promotion du logement social des travailleurs salariés.

Il s’agit de 3.500 dossiers d’aide d’habitat rural qui étaient gelés jusque-là, a indiqué à l’APS Nacéra Zerguit, ajoutant que toutes ces demandes datant de 2013, 2014 et 2015, seront régularisées avant la fin de l’année en cours. L’antenne régionale d’Oran du FNPOS assure la couverture de 4 wilayas du Nord ouest du pays sus-indiquées.

Les décisions d’octroi d’aide du FNPOS aux bénéficiaires de logements dans le cadre de l’habitat rural sont en voie d’être remises aux concernés, a-t-elle fait savoir.

A ce jour, 120 demandeurs de ce fonds pour les périodes sus indiqués ont bénéficié de l’aide de la Caisse national du logement (CNL) pour l’habitat rural, estimée à 500.000 DA chacun et les virements ont été opérés, a affirmé la même source, qui rappelle, dans le détail, que 29 décisions d’aide ont été octroyées aux souscripteurs d’Oran, 44 pour ceux de Mostaganem, 36 pour Mascara et 11 pour Aïn Témouchent,

Elle a fait observer que tout le personnel de l’antenne a été réquisitionné pour l’achèvement dans les délais fixés de cette opération d’assainissement.

Il s’agit de dossiers validés préalablement par la commission centrale ad hoc du FNPOS, composée de différents services du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, 262 autres dossiers sont en cours de validation par la dite commission, soit 27 demandes des souscripteurs de la wilaya d’Oran et 241 de la wilaya de Mascara, a ajouté la même source, soulignant que la procédure d’octroi d’aides est subordonnée à un contrôle des fichiers de la Caisse nationale du logement, du ministère de l’Habitat et de la construction et de la Ville, de l’agence foncière, de la CNAS et de la CASNOS.

Selon la même source, il est prévu, dès le début de l’année 2020, l’entame des dossiers d’aide à l’habitat rural des souscripteurs à ce fonds des années 2016 et 2017.

Source : APS du 02.10.2019