Dans la wilaya de Sétif, le logement tous segments confondus, constitue l’une des préoccupations majeures des citoyens implantés dans les zones rurales. D’ailleurs les grands centres urbains où la pression induite par le vent de l’exode dû à la décennie noire additionnée par une forte demande déjà existante en dépit des efforts d’envergure consentis par l’Etat.

 

Dans la wilaya de Sétif, le logement tous segments confondus, constitue l’une des préoccupations majeures des citoyens implantés dans les zones rurales. D’ailleurs les grands centres urbains où la pression induite par le vent de l’exode dû à la décennie noire additionnée par une forte demande déjà existante en dépit des efforts d’envergure consentis par l’Etat.

C’est ainsi qu’au titre de tous les programmes initiés par le président de la république, cette wilaya n’est en effet jamais restée en marge de la dynamique qui a été engagée, tant et si bien que le portefeuille de la wilaya avoisine aujourd’hui les 96.000 logements tous segments confondus .
Un  chiffre qui atteste de cet intérêt et des efforts qui sont consentis pour la levée de bien des contraintes d’ordre social alors que certains segments restent plus convoités que d’autres comme c’est le cas de l’habitat rural.
Il reste pourtant que la dernière visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal dans cette wilaya à été révélatrice de tous les efforts consentis et qui restent encore à consentir autant dans le domaine du suivi des chantiers en cours que du lancement de programmes qui ne le sont pas encore et qui constituent actuellement une des préoccupations majeures du nouveau wali, sachant que le programme quinquennal 2010-2014 a doté la wilaya d’une enveloppe de 338,8 milliards de dinars et le programme complémentaire de 42,44 milliards de dinars, indépendamment de l’enveloppe de plus de 20 milliards allouée à la wilaya lors de cette dernière visite et qui  consacrent également une part importante au logement et à son environnement.
Le constat établi au jour de cette visite a fait ressortir que 41.000 logements tous segments confondus n’étaient pas encore lancés dans cette wilaya, cette situation a fait réagir le Premier ministre. C’est pourquoi le nouveau wali de Sétif, M. Mohamed Bouderbali a décidé de faire du secteur de l’habitat son cheval de bataille soulignant lors de sa première intervention devant les membres de l’APW la nécessité  d’une prise en charge sans faille de tous les programmes en cours, et le lancement rapide du programme en souffrance dont certains collectifs, programmés sur des régions montagneuses comme à Guenzet en dépit du manque de foncier et partant, la nécessité de faire valoir le segment rural très prisé.

Le suivi rigoureux, une nécessité

Dans une wilaya qui dispose d’un programme de logements inscrits depuis 2010 estimés à 96.021 unités tous segments confondus, il est en effet à relever que sur les 26.508 logements de type locatif, 7.360 ne sont pas encore lancés et 11.933 en cours. Le volet inhérent au logement social participatif  fait ressortir que les 3.490 logements répartis sur 4 communes de la wilaya sont en cours de réalisation mais le problème de délivrance des actes de session aux 49 promoteurs en charge de ce programme était encore en instance.
S’agissant du logement promotionnel aidé, la situation présentée au wali à l’issue de la dernière réunion consacrée à ce secteur en présence de tous responsables concernés permet de relever que la première tranche des 3.500 logements  répartis sur l’AADL, l’agence foncière et l’OPGI connait des taux d’avancement acceptables contrairement aux 4.500 autres unités du genre répartis dans 27 communes sur 100 promoteurs et qui accusent un retard dans leur implantation.
Une rencontre à l’issue de laquelle le logement rural qui constitue également une préoccupation majeure des populations, n’a pas été sans susciter un intérêt particulier du chef de l’exécutif de wilaya qui relèvera dans la situation qui prévaut que 9.373 unités n’étaient pas encore lancées, notamment pour les 990 aides qui s’inscrivent au titre du « rural groupé». Par ailleurs et pour le logement type location-vente,  le programme des  8.236 unités fait ressortir que 2.000 étaient dans un état avancé atteignant même les 80% mais que pour les 6.200 restants implantés dans 17 communes, des retards sont accusés en matière d’implantation.
Autant de chiffres et de situations prévalant sur le terrain qui permettront au wali de relever à l’issue de cette récente réunion qu’il présidera avec les responsables du secteur, l’ensemble des contraintes que connait la réalisation du logement établissant par la même, la nécessité d’insuffler à ce secteur la dynamique qui se doit, à l’effet d’être dans les échéances et partant, répondre aux préoccupations des nombreuses familles.
En s’adressant aux responsables du secteur de l’habitat, M. Bouderbali, soulignera avec rigueur la nécessité d’un suivi constant et sans faille de tous les programmes, veiller au respect des délais de réalisation pour alléger la demande qui prévaut sur le terrain et éviter toute attitude bureaucratique qui puisse influencer négativement la bonne réalisation des différents programmes. Il insistera particulièrement sur la facilitation des procédures et la nécessité de répondre dans des délais acceptables aux attentes du citoyen dans ce domaine.

 

Source : Moudjahid du 4.1.2014