La gestion du dossier du logement à Annaba fait l’objet d’une rigueur, renseignant sur la détermination des responsables de cette wilaya à en finir une fois pour toutes avec la spéculation et la surenchère au détriment des vrais ayants droit.

C’est au bonheur de milliers de demandeurs de logements de la wilaya d’Annaba que le coup d’envoi pour le recasement de 650 familles occupant des habitations inhumaines réparties à travers trois sites de bidonville Echabia, Oued Ennil et Essarouel en l’occurrence a été donné. L’opération a été entamée hier, Dimanche, par le recasement de 148 familles de la cité Chaibia, appelée communément TCA, dans la daïra d’El Bouni vers de nouveaux logements à El Berka Ezarga. L’opération devra se poursuivre pour reloger avant la fin de la semaine en cours les 502 autres familles. Avec cette autre opération et qui ne sera pas la dernière, les pouvoirs locaux viennent d’éradiquer trois points noirs de concentration d’habitations illicites, mais surtout défigurants pour l’aspect urbain de la daïra d’El Bouni et de toute la wilaya d’Annaba. Comme à chaque opération, l’ambiance a reflété non pas la joie des bénéficiaires, mais surtout leur satisfaction quant aux mesures de rigueur dans la gestion de ce dossier lourd, notamment dans la wilaya d’Annaba, devenue depuis les dix dernières années, capitale d’une part, de constructions illicites, mais aussi pôle de la mafia du social. De ce fait et pour faire face à des agissements ayant le plus souvent trait aux actes déloyaux pour décrocher un logement, une nouvelle mesure vient d’être adoptée, portant sur la mise en place d’un bureau de l’Opgi, pour délivrer les clés aux bénéficiaires de logements sociaux recasés dans le cadre de l’éradication de l’habitat précaire. Ainsi, les bénéficiaires doivent impérativement remettre la décision de démolition de la construction précaire, avant de se faire délivrer les clés de son logement. Une initiative qui, selon une source proche de l’Opgi d’Annaba, vise d’une part à récupérer des assiettes foncières, mais aussi répertorier les bénéficiaires, et d’autre part éviter que les mêmes constructions illicites ne soient réoccupées une seconde fois par de faux demandeurs de logements. En attendant que les occupants du bidonville d’Oued Ennil et Sarouel soient relogés avant la semaine en cours, les services de la commune d’El Bouni en collaboration avec les éléments de la gendarmerie, ont veillé à la réussite de cette première opération du mois d’octobre. Tous les moyens humains et matériels ont été assurés à l’effet de faciliter le déménagement des familles. Par ailleurs, il est à noter que des engins ont été déployés par la mairie d’El Bouni pour la démolition immédiate des constructions précaires, dont les occupants ont été recasés. Ainsi, plus de 200 agents de la commune ont été mobilisés, ainsi que des dizaines de camions, déployés pour le ramassage de tout ce qui se rapporte à ces constructions, sous l’oeil des éléments de la Gendarmerie nationale. Une mesure visant à libérer le terrain de tous gravats et tôles pouvant servir à la réimplantation de baraques. Par ailleurs, il est à signaler que 68 occupants du bidonville de Oued Ennil seront relogés dans leurs nouvelles habitations aujourd’hui lundi puis, ce sera le tour d’Essarouel. Une attribution vivement attendue par ces demandeurs et bien d’au-tres. En outre, il est à noter que, la généralisation de la rigueur dans l’attribution des logements sociaux, comme ce fut le cas pour Echabia, Oued Ennil et Sarouel où la satisfaction de tous les demandeurs de logement ne serait pas difficile, notamment avec plus de 50.000 unités tous segments confondus de la nouvelle-ville de Draâ Erich. En attendant ce défi qui ne semble pas relever de l’utopie, rappelons que la commune d’El Bouni a enregistré samedi dernier, le recasement de 60 familles sur les 100 occupants du bidonville de Bouaâkadia. Ces derniers seront en moins de 48 heures dans leurs nouvelles habitations dans la cité d’El Berka Ezarga. Ce plan d’action en matière de vérification des dossiers des postulants aux logements sociaux et leur relogement, intervient dans le cadre des instructions du président de l’exécutif, M.Youcef Cherfa, dont le secteur de l’habitat semble faire l’événement pour 2016/2017.

Source: l’expression le 03-10-2016

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires