Temmar critique la politique du logement de ses prédécesseurs: Les travaux de 330 000 logements relancés

104

Les travaux pour la construction de 330 000 logements, à travers le territoire national, seront relancés. C’est ce qu’a annoncé, hier, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar.

 

Lors de la cérémonie de remise des clés à 1063 souscripteurs des deux formules logement promotionnel public (LPP), ainsi que celle des logements de type location-vente de l’Agence d’amélioration et de développement du logement (AADL), à Djenane Sfari, le ministre a précisé que ces projets étaient jusque-là bloqués ou n’ont pas été lancés. Dans l’objectif de satisfaire un grand nombre de citoyens demandeurs de logement, Temmar a expliqué qu’il s’agit d’une priorité de son secteur. «330.000 unités sont en cours de construction, dont 120.000 unités dans le cadre de la formule AADL», a-t-déclaré, ajoutant, que «chaque personne ayant le droit d’avoir un logement en bénéficiera». M. Temmar a fait savoir que son département prévoit de remettre des milliers de logements lors des prochains mois, et ce, à travers toutes les wilayas du pays. «Les prochains mois connaîtront une grande distribution dans ce secteur, similaire à celles des mois précédents», dira-t-il. Par ailleurs, et dans l’objectif de faciliter les procédures administratives et de permettre une meilleure visibilité et maîtrise des demandes, le ministre de l’Habitat a annoncé que dans les prochains jours, un permis de construction électronique qui remplacera l’ancien sera lancé. Dans ce registre, le nouveau dispositif est en cours d’élaboration, a affirmé M.Temmar, précisant que «ce permis électronique facilitera les démarches pour tous ceux qui veulent entamer des travaux de construction, et mettra fin à la bureaucratie existante». D’ailleurs, il ne manquera pas de souligner le fait que par le passé, plusieurs dossiers ont été bloqués à cause de plusieurs erreurs. Le nouveau ministre a aussi insisté sur l’importance qu’accorde son département à l’aménagement de la ville. La réhabilitation des anciennes villes, dit-il, fait partie de ses priorités. A signaler que l’opération de distribution de logements qui a eu lieu hier devait avoir lieu, dimanche dernier, à l’occasion de la célébration du double anniversaire du congrès de la Soummam du 20 août 1956 et de l’attaque du Nord constantinois du 20 août 1955. Hier, 6 000 logements ont été distribués au niveau du site de Djenane Sfari (Alger), Ouled Fayet, Sidi Abdellah et Reghaïa-Est. Ce quota est destiné à trois formules de logements, à savoir le logement public promotionnel (LPP), le logement public aidé (LPA) et le programme location-vente (AADL). Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de logement lancé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Ce programme s’étend sur cinq années à compter de 2015. Ainsi, l’objectif fixé est de parvenir à distribuer un million de logements durant les années 2017, 2018 et 2019.

Les prix des logements AADL et LPP revus à la baisse

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville entend examiner une éventuelle révision du prix du mètre carré des logements promotionnels publics (LPP) et ceux de location-vente (AADL), en prenant en considération l’utilisation de matériaux de construction produits localement.
Les techniciens oeuvrent, actuellement, à étudier le prix de réalisation du mètre carré des logements dans les formules AADL et LPP dans le cadre d’un dossier technique détaillé, a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse au terme d’une cérémonie de remise des clés au profit des bénéficiaires à Alger. Le ministre s’est félicité des résultats obtenus au moment où le secteur a entamé progressivement «l’arrêt de l’importation des matériaux de construction destinés à ces logements tout en se basant sur les matériaux produits localement». D’autre part, M. Temmar a demandé aux cadres du secteur de lui fournir un rapport clair et détaillé concernant le programme AADL1 et les délais de la clôture de ce dossier, outre le lancement du programme AADL2. Les responsables du secteur, poursuit le ministre, comptent créer un nouveau mécanisme de financement concernant les différentes formules de logement, à l’instar du logement promotionnel privé, actuellement en cours d’étude. Répondant à une question de l’APS concernant les problèmes rencontrés par les souscripteurs LPP quant à l’impossibilité d’obtenir des crédits, en particulier les souscripteurs âgés, le ministre a souligné que «des rencontres auront lieu avec les banques dont le Crédit populaire d’Algérie (CPA), avec lesquelles la question de l’organisation des crédits sera débattue». S’agissant de la distribution des logements sociaux, le ministre a affirmé que les demandeurs de cette formule représentent un taux ne dépassant pas 1 % de l’ensemble des formules. Par conséquent, leurs dossiers sont examinés séparément.

Source: letemps le 24-08-2017

SHARE