Si votre matelas a plus de dix ans, que vous avez mal au dos en vous réveillant et que la forme de votre corps reste visible sur votre matelas, sachez qu’il est grand temps de renouveler votre literie.

Les professionnels conseillent d’acheter tous les dix ans un matelas et un sommier de la même marque, afin que le tout constitue un ensemble homogène. Ils conseillent également de ne pas dormir régulièrement sur un matelas posé directement sur le sol. Il s’usera beaucoup plus rapidement et sera mal aéré.

Les principaux critères de sélection


La première règle à connaître est qu’il ne faut pas associer n’importe quel sommier à n’importe quel matelas, et surtout pas un matelas mousse avec un sommier à ressort ! Le premier s’userait trop vite. Ce type de matelas est réservé aux sommiers à lattes.

Voici les meilleures combinaisons : un matelas et un sommier à ressort pour un soutien plus souple, un matelas à ressort ou en mousse et un sommier à lattes (pas trop espacé) pour un soutien plus ferme.

La fermeté du matelas


Un matelas adapté, à la fois souple et ferme, conviendra à la morphologie, au poids et aux habitudes de couchage du dormeur, en lui offrant un soutien de toutes les parties du corps. Un matelas trop ferme est aussi mauvais pour le dos qu’un matelas trop souple, car il fait souffrir la colonne vertébrale.

Quant au matelas trop mou, il ne soutient pas suffisamment le corps : les épaules, le bassin s’enfoncent et la colonne n’est pas alignée. En outre, un lit trop mou gêne les changements de positions fréquents pendant le sommeil.

Le type de sommier

Le sommier, à ressorts ou à lattes, constitue la base du soutien du dos. Un bon sommier doit respecter la morphologie du dormeur et s’adapter aux différentes pressions exercées par le corps : soutien plus ferme aux épaules, thorax, bassin et fessiers, soutien plus souple à la tête et aux lombaires.

Pensez également à comparer les matières (laines, coton, soie, microfibre) et les technologies utilisées (traitement anti-acarien) pour les matelas et sommiers : elles sont toutes fiables mais méritent d’être étudiées selon vos attentes.

Comment bien l’entretenir ?

Il faut être vigilant pendant les premiers mois d’utilisation, car les matériaux souples de garnissage doivent se stabiliser pour venir épouser la forme de votre corps. Pour accélérer leur stabilisation, vous pouvez retourner le matelas tête et pied tous les quinze jours dans les premiers mois, puis une fois tous les trois mois.
Certains matelas sont climatisés, garnis en général de laine sur la face hiver, de coton ou de mousse sur la face été. N’oubliez donc pas de les retourner début octobre et avril. De plus, il est conseillé de protéger son matelas avec une alèse lavable.
Il peut être intéressant aussi, quand on change les draps, de passer l’aspirateur sur son matelas, pour le débarrasser des poussières, dépôts et acariens. Vous pouvez aussi le battre pour le ventiler. Et pensez, lorsque vous le retournez, à le faire recto-verso mais aussi tête-pied, et à le faire régulièrement.

Source : deco.journaldesfemmes.com

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site