Dossier Electroménager « écologiquement correct »

40

Micro-ondes, machine à laver, sèche linge…Pratiques, utiles, nécessaires, mais très gourmands en énergie, les appareils électroménagers représentent aujourd’hui 40 % de la consommation d’électricité d’un ménage (hors chauffage, eau chaude et cuisson). Celle-ci peut atteindre jusqu’à60 % pour des ménages très équipés.

Electroménager, la basse consommation attitude

  • Ces appareils consomment de l’énergie pendant toute leur vie, et sont parfois branchés24 heures sur 24 ! Regardez vos appareils électroménagers d’un oeil critique car, ils consomment peut-être plus que vous ne le croyez…

téléchargementUne des façons de concrétiser nos bonnes intentions passe par l’exploitation quotidienne de nos appareils électroménagers. Aujourd’hui, la plupart des grandes marques proposent des appareils économiques et écologiques, plus respectueux de l’environnement.

Une offre qui colle à la demande puisque les derniers sondages* en date confirment que les Français semblent de plus en plus sensibles aux caractéristiques environnementales dans le choix de leur électroménager. L’écologie devient peu à peu un mode de vie et les pratiques environnementales s’intègrent de plus en plus dans la vie quotidienne.

Encore faut-il savoir décrypter les étiquettes et s’y retrouver en terme de prix. En achetant bien informé et en modifiant certaines habitudes, on peut consommer moins d’électricité, diminuer sa facture sans réduire son confort et faire du bien à la planète !
* Sondage TNS/Sofres pour le Gifam juillet 2006 qui montre que les caractéristiques environnementales d’un appareil électroménager pèsent désormais dans l’achat des

Le bon point : la classe A !

Pas facile de se repérer dans cet alphabet ! A la suite de différentes directives européennes, la plupart des appareils électroménagers comportent une étiquette-énergie. Obligatoire sur les ampoules, les réfrigérateurs, les congélateurs, les lave-linge, les lave-vaisselle, les sèche-linge, elle renseigne par un code couleur associé à une lettre, sur la consommation annuelle de l’appareil ; (A) pour les plus économes, (F) pour les plus énergivores, (G) pour les moins bons.

La lettre indique la consommation d’énergie de l’appareil en kWh/an. Cette étiquette constitue une véritable fiche d’identité de l’appareil et permet de choisir l’équipement le plus économe en énergie et donc de maîtriser sa facture d’électricité.

Des classes A+ (lave-linge, réfrigérateurs et congélateurs) et A++ (réfrigérateurs et congélateurs) sont récemment apparues pour les appareils les plus performants : ils consomment de 30 à 50%de moins que les appareils de classe A.

Cependant, ne cherchez pas un sèche-linge classé A : ce sont des appareils trop gourmands en énergie ! A noter aussi : les modèles de type « américain » sont de gros consommateurs d’énergie, même de catégorie A ; leur consommation est souvent 4 à 5 fois supérieure à celle d’un appareil classique. Il existe également un label Energy+, pour les appareils encore plus économes que les appareils de catégorie A, A+ et A++.

 

180px-EU_energy_label

  • L’intérêt de choisir un appareil de classe A est triple : la durée de vie d’un appareil classe A est généralement plus longue, il consomme jusqu’à trois fois moins qu’un appareil de classe C (pour idée, cela représente par an une économie de plus de 100€) et moins consommer, c’est moins polluer !

A condition également de vérifier sur la plaque située à l’arrière de l’appareil, qu’il ne contient ni HFC, ni HCFC qui sont de puissantsgaz à effet de serre. La plupart des fabricants a opté pour la technologie « Greenfreeze » et utilise de l’isobutane comme réfrigérant et des mousses isolantes à base de cyclopentane.

Actuellement les équipements de classe A restent généralement plus chers à l’achat que les autres mais, leur surcoût est amorti par les économies qu’ils permettent de réaliser sur le long terme. Entre un appareil de classe A et un appareil de classe D, il peut y avoir un écart de consommation de 45€ par an. Et, selon une étude de l’ADEME*, un appareil neuf peut consommer jusqu’à 6 fois moins qu’un vieil appareil.

Les économies d’énergie réalisables avec les appareils classe A, A+ ou A++ sont donc appréciables. Pour le lavage du linge, on peut diminuer sa consommation de 535 kWh à 243 kWh/an et pour les appareils de froid, de 636 kWh à 274 kWh/an.

    • Pour y voir encore plus clair, comprendre pourquoi il est souhaitable d’opter pour l’électroménager catégorie A, un saut sur le site de Greenpeace vous renseignera sur les données de consommation des différents types d’appareils.
      Lien : Electroménager par Green peace

ampoules

Trouver le moins énergivore

Utile, on peut comparer avant d’acheter son congélateur, réfrigérateur ou lave-vaisselle avec le GuideTopten proposé par le WWF-France et l’association CLCV.

Ultra-pratique, c’est le premier comparateur d’achat qui permet de connaître les produits ayant le plus faible impact écologique. Prix, consommation, économies réalisées, Topten permet aux consommateurs de trouver rapidement et facilement des informations sur les meilleurs produits et d’évaluer leur efficacité énergétique.

Les marques engagées

Whirlpool Miele, Brandt, Liebherr, …de nombreuses marques proposent aujourd’hui des modèles « écologiquement corrects ».

  • Siemens-Electromenager s’est engagé sur la voie de l’électroménager performant en matière d’économie d’énergie.
  • Le groupe Schneider Electrique a signé le pacte écologique de Nicolas Hulot…
  • La sélection Camif regroupe systématiquement des modèles d’appareils électroménagers écologiques toutes marques confondues. En effet, la Camif a conclu un partenariat « électroménager performant » avec EDF et l’ADEME. Elle s’engage à proposer les appareils les plus économiques en énergie tous classés A ou A+

 

source: consoglob

SHARE