Quelle essence de bois choisir ?

La réponse à cette question va dépendre de l’utilisation que vous lui réservez et de la durée de service espérée.

Parce qu’il est composé de matières organiques (cellulose, lignine et eau), le bois constitue un aliment pour les insectes à larves xylophages,les champignons lignivores et les termites. On appelle « durabilité naturelle » (norme NF EN 350) la capacité d’un bois à résister aux agents de destruction biologiques (insectes et champignons). Cette durabilité, qui est liée à la présence de certaines matières comme les tanins, varie selon les essences et l’humidité contenue dans le bois.

Pour faire le lien entre la durabilité d’un bois et son utilisation, il a été défini 5 classes d’emploi (norme NF EN 335) qui permettent d’évaluer les risques auxquels le bois va être exposé. Par exemple, la classe 1 correspond à une très faible durabilité naturelle. Les risques d’attaque biologique sont fonction de la localisation et de l’exposition du bois. Connaître la classe d’emploi permet de déterminer l’essence à durabilité naturelle (sans traitement) ou à durabilité conférée (avec traitement de préservation) à utiliser.

Voici une synthèse des normes en vigueur concernant la durabilité des ouvrages bois :

– NF EN 335-1 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Définition des classes d’emploi : partie 1 : généralités.

– NF EN 335-2 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Définition des classes d’emploi : application au bois massif.

– NF EN 335-3 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Définition des classes de risque d’attaque biologique : partie 3 : application aux panneaux à base de bois.

– NF B50-100-4 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Définition des classes d’emploi : partie 4 : déclaration nationale sur la situation des agents biologiques.

– ISO 21887 : 2007 : Durabilité du bois et des produits à base de bois – Classes d’emploi.

– NF EN 350 -1 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois- Durabilité naturelle du bois massif : partie 2 : guide des principes d’essai et de classification de la durabilité naturelle du bois.

– NF EN 350 -2 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois- Durabilité naturelle du bois massif : partie 2 : guide de la durabilité naturelle du bois et de l’mprégnabilité d’essences de bois choisies pour leur importance en Europe.

– NF EN 351-1 : Durabilité des bois et des matériaux dérivés du bois- Bois massif traité avec produit de préservation : partie 1 : classification des pénétrations et rétentions des produits de préservation.

– NF EN 460: Durabilité des bois et des matériaux dérivés du bois – Guide d’exigences de durabilité du bois pour son utilisation selon les classes d’emploi.

– NF EN 599 -1 : Durabilité des bois et des matériaux dérivés du bois – Performances des produits préventifs de préservation établies par des essais biologiques.

– NF B 50-105-3 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Bois massif traité avec produit de préservation Performances de prévention des bois et attestation de traitement – Adaptation à la France métropolitaine.

FD P20 651 : Durabilité des éléments et ouvrages en bois. Ce fascicule est la dernière norme en date (juin 2011) permettant de mettre à jour la NF EN 335 et d’alimenter de façon homogène et cohérente les normes de conception et les DTU.

Classes d’emploi

D’une manière générale, les champignons appelés pourritures et échauffures se développent quand le bois contient plus de 20 % d’humidité : un bois sec sera alors mieux protégé de ces attaques et de celles des insectes.Un bois est composé de deux parties : l’aubier (partie vivante où circule la sève) et le duramen (bois de cœur). Sur certaines essences, la différence entre les deux parties est bien visibles (couleur plus claire pour l’aubier), sur d’autres on ne peut les distinguer.Lorsqu’on parle de durabilité naturelle des bois, on ne prend en compte que le duramen, car l’aubier n’est jamais durable.Le tableau ci-dessous présente  Domaines d’application par essences(1) Tonneau Les professionnels se mobilisent actuellement pour mettre en avant les essences et les produits disponibles pour la construction.

 

bois_duraminise.jpg bois_non_duraminise.jpg
 Bois duraminisé (Chêne) Bois non duraminisé (Sapin)
ST=Sans traitement  Classe 1 Classe 2 Classe 3 Classe 4
AT=Avec traitement ST AT ST AT ST AT ST AT
 Résineux européens Sapin O O X O X O X X
Epicéa O O X O X O X X
Pins O O O O O O X O
Cèdre O O O O O O X X
Douglas O O O O O O X X
Mélèze O O O O O O X X
 Feuillus européens Aulne O O X O X O X X
Peuplier O O X O X O X X
Hêtre O O X O X O X X
Frêne O O X O X O X X
Châtaignier O O O O O O O O
Chêne O O O O O O O O
Robinier O O O O O O O O
 Bois tropicaux Ayous O  O X X X X X X
Okoumé O  O  O  O X X X X
Movingui  O  O  O  O X X X X
Iroko O O O O O O X X
Wengue O O O O O O O O
Padouk O O O O O O O O
 Ipé O O O O O O O O
Teck O O O O O O O O
Azobe O O O O O O O O
 Résineux nord américains W. Hemlock O O X X X X X X
Séquoïa O O O O O O X X
W. Red cedar O O O O O O X X

Source : atlanbois



Commentaires