Restés en souffrance depuis plus de vingt ans, les 100 logements appartenant à la CNEP, situés à la cité Lemridja, à El Milia, vont être repris par la wilaya. Un autre quota de 16 appartements, dont 10 sont implantés à El Aouana et 6 à Jijel et revenant à la même banque, vont faire l’objet du même transfert.

Une cérémonie de signature d’une convention entre le directeur régional de la CNEP-Banque de Béjaïa et la direction des Domaines de la wilaya de Jijel est prévue pour ce dimanche, au siège de la wilaya, pour le transfert de ces logements. «Ces logements seront mis à la disposition de la wilaya», nous a-t-on fait savoir, sans donner de précisions sur leurs futurs bénéficiaires. Il semble cependant qu’ils vont servir de logements de fonction pour des cadres exerçant à la wilaya.

Pour les 100 logements de la ville d’El Milia, certains voient déjà dans ce transfert une solution au problème du logement des médecins spécialistes, dont certains sont affectés à la cité périphérique de Tarzous, qui reste dépourvue de certaines commodités pour une vie digne du rang qu’occupent ces cadres médicaux. Restés sans occupation durant de longues années, ces logements ont subi des dégradations qui ont poussé la CNEP à intervenir pour les réhabiliter à plusieurs reprises.

Repeints et réaménagés, il y a quelques mois, ces appartements, qui ont longtemps soulevé interrogation et curiosité sur leur sort et leur appartenance, sont aujourd’hui dans un meilleur état. Leur transfert ne fait que renforcer le parc en logements de la wilaya, même si à El Milia, les besoins pour satisfaire les demandes des citoyens sont plus que jamais importants. L’évacuation, il y a quelques années, de plusieurs blocs pour parer à la menace de leur effondrement, à la cité Tarzous, et le relogement de plus de 120 familles pour cause de fissures apparues sur leurs appartements, ont depuis accentué ces besoins.

source:Elwatan







Commentaires