Pas moins de 2931 familles habitant différentes localités de la wilaya de Boumerdès vont être relogées dans des appartements décents avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris récemment auprès d’un responsable de l’OPGI.

La première partie de cette opération de relogement touchera 1351 familles à travers plusieurs localités. Notre source affirme que la plupart des bénéficiaires occupe des chalets et autres habitations précaires comme c’est le cas dans les communes de Boumerdès et Zemmouri. La 2e tranche de ce programme comprend 1600 unités immobilières, dont 500 ont été réalisées à Ouled Haddadj et 1100 à Khemis-El-Khechna. Cette dernière commune connaît une vraie crise de logement. Elle compte huit bidonvilles englobant 568 habitations précaires. Il faut dire que la réalisation des programmes d’habitat affectés au profit de la wilaya dépend de la disponibilité du terrain.

Paradoxalement, ce sont les communes à vocation agricole et à forte densité démographique, comme Bordj-Menaïel et Boudouaou  qui «accueillent» les plus importants quotas en la matière. Chose qui n’aide pas à stopper l’exode rural et la préservation du peu de terres fertiles ayant échappé à l’avancée du béton afin de garantir la sécurité alimentaire des générations futures. La commune d’Ammal a eu droit à 270 appartements socio-locatifs depuis 2001 dont 150 ne sont pas encore lancés.

 

elwatan